AFRIQUEAlgérieNews

Lutte anti terroriste L’Algérie, haut lieu de concertation

Lutte anti terroriste

L’Algérie, haut lieu de concertation

Par : Abdelkader DJEBBAR

L’Algérie est en train de gagner ses galons sur le plan de la lutte anti terroriste. Elle co-organise depuis hier après midi à Oran avec la Commission de l’Union Africaine, une conférence de haut niveau sur le thème : «Réponses effectives et durables contre le terrorisme : approche régionale»,

Cette conférence de haut niveau entre dans le cadre du mandat confié à «Monsieur le Président de la République par ses pairs de l’UA, en tant que coordonnateur des efforts de l’UA dans le domaine de la prévention et de la lutte contre le terrorisme», précise -t-on.

Les travaux de cette rencontre sont organisés autour de l’objectif de réaliser une «vision commune» des Etats membres de l’UA concernant les «défis réels» en matière de lutte contre le terrorisme ainsi que les moyens «à même de permettre une lutte efficace et durable contre le terrorisme et la radicalisation», souligne le communiqué du MAE, ajoutant qu’elle sera, en outre, l’occasion pour l’Algérie de partager son expérience dans ce domaine avec ses partenaires africains.

La réunion d’Oran regroupe les responsables de la lutte contre le terrorisme dans les Etats membres de l’UA, des représentants de partenaires, de communautés économiques régionales ainsi que des experts africains et internationaux, a conclu le communiqué du MAE. Elle constituera pendant deux jours une occasion pour affirmer et renforcer la coordination et la concertation entre les pays africains et ce dans le cadre de l’Union Africaine.

Les partenaires africains accordent une grande importance à cette rencontre qui sera marquée par des débats et la concertation sur plusieurs thématiques d’actualité en Afrique, comme l’assèchement des sources du radicalisme violent et le terrorisme, les connections entre les trafics de drogue, d’armes et des êtres humains avec le phénomène du terrorisme.

La conférence ambitionne de parvenir à une vision commune des Etats membres de l’UA, en ce qui concerne les défis réels dans la lutte contre le terrorisme ainsi qu’aux moyens à même de permettre une lutte efficace et durable contre ce phénomène et la radicalisation, a-t-on ajouté dans le communiqué, notant qu’elle sera, en outre, l’occasion pour l’Algérie de partager son expérience dans ce domaine avec ses partenaires africains.

Il est prévu également que cette réunion, dont l’ouverture a été présidée par le ministre des affaires étrangères, Abdelkader Messahel, constituera  une opportunité pour évaluer ce qui a été réalisé des recommandations de la réunion précédente d’Oran.

Il est à rappeler que le séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, tenu en décembre 2016 à Oran, a été couronné par l’adoption d’une série de recommandations liées à plusieurs thématiques dont la nécessité d’élaborer une feuille de route sur les dispositifs opérationnels afin de faire taire les armes à l’horizon 2020 et la consolidation du partenariat entre le Conseil de la paix et de la sécurité de l’UA et le Conseil de sécurité de l’ONU pour permettre des missions mixtes dans le cadre de la préservation de la paix en Afrique.

A.D

 

 

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close