AFRIQUEAlgérieInternationalNews

Lutte anti terroriste Alger : « Aucun effort ne sera ménagé »

Lutte anti terroriste

Alger : « Aucun effort ne sera ménagé »

Par : Abdelkader DJEBBAR

“Je vous affirme une nouvelle fois la volonté et la disposition de mon pays représenté par la personne du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, en sa qualité de coordonnateur des efforts de l’UA dans le domaine de la prévention et de la lutte contre le terrorisme, à ne ménager aucun effort devant concrétiser cette noble mission et nous œuvrons sans cesse pour lutter contre le terrorisme dans notre continent”, a souligné le chef de la diplomatie algérienne, à l’ouverture du Forum de haut niveau sur le thème “Réponses efficaces et durables contre le terrorisme : approche régionale”.

Le Ministre a évoqué les nombreux défis que posent l’extrémisme violent et le terrorisme, phénomènes qui interpellent l’esprit d’unité et de solidarité qui ont tant marqué notre continent pour faire face à ces fléaux.

Dans ce contexte, il a signalé qu’en se préparant à relever ces défis, nos pays et peuples respectifs pourront mobiliser leurs efforts et leurs ressources au profit de leur développement et leur prospérité”.

Le Ministre des Affaires étrangères  a évoqué les risques que pose le retour des terroristes Africains dans leurs pays respectifs après leur échec militaire en Syrie et en Irak, en soulignant que ces éléments armés tendent à s’établir dans ces régions afin de poursuivre leurs objectifs terroristes.

Selon notre Ministre l’organisation terroriste dénommée “Etat islamique” (EI, Daech) a appelé ses éléments à retourner en Libye et dans la région du Sahel et au Sahara en général, ajoutant que des rapports font état de mouvements de combattants étrangers.

De son côté, le Commissaire de l’Union Africaine pour la paix et la sécurité, Smaïl Chergui, a appelé les pays Africains à se préparer fermement au retour dans leurs pays respectifs de près de 6.000 terroristes ayant combattu au Moyen-Orient.

Smaïl Chergui a souligné la nécessité de prendre conscience des développements sur la scène internationale et leurs répercussions sur le continent africain, notamment après la défaite du groupe terroriste Daech au Moyen-Orient au moment où une présence de plus en plus accrue des membres de ce groupe est observée dans la région du Sahel.

Des rapports font état de la présence de 6.000 combattants africains parmi les 30.000 éléments étrangers ayant rejoint ce groupe terroriste au Moyen-Orient, a-t-il ajouté.

Le retour de ces éléments en Afrique pose de sérieuses menaces sur la sécurité et la stabilité nationales. Ceci exige un traitement spécifique et une coopération intense entre les pays de notre continent, a estimé M. Chergui, tout en soulignant la nécessité d’intensifier la coordination entre les pays africains, d’échanger les renseignements sur les éléments armés regagnant leurs pays respectifs, de connaître leurs déplacements et de renforcer la gestion des frontières d’une manière générale.

Dans ce contexte, le commissaire de l’UA pour la paix et la sécurité s’est félicité du soutien qu’accorde l’Algérie aux actions africaines communes et de sa collaboration continue avec tous les membres de l’UA dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational.

Cet engagement de l’Algérie se matérialise également dans le fait qu’elle abrite des institutions africaines importantes comme le centre africain des études et des recherches sur le terrorisme et l’organisation Afripol, a encore rappelé M. Chergui.

A.D

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close