EuropeMaghrebNews

L’UE se félicite de la présence à la table ronde de Genève des parties en conflit et des pays voisins

BRUXELLES - L'Union Européenne (UE) s'est félicitée de la participation des parties en conflit au Sahara Occidental, le Maroc et le Front Polisario, ainsi que les deux pays, l'Algérie et la Mauritanie, en tant qu'Etats voisins, à la table ronde de Genève sur le Sahara Occidental, les 5 et 6 décembre.

L’UE se félicite de la présence à la table ronde de Genève des parties en conflit et des pays voisins

BRUXELLES – L’Union Européenne (UE) s’est félicitée de la participation des parties en conflit au Sahara Occidental, le Maroc et le Front Polisario, ainsi que les deux pays, l’Algérie et la Mauritanie, en tant qu’Etats voisins, à la table ronde de Genève sur le Sahara Occidental, les 5 et 6 décembre.

“Cela témoigne des efforts renouvelés entrepris par le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, et son Envoyé personnel, Horst Kohler, pour résoudre le différend au Sahara Occidental en réunissant les parties et les voisins dans un esprit d’ouverture et de respect mutuel”, a déclaré la porte-parole de l’UE, Maja Kocijancic.

Pour l’UE, la participation, à la table ronde des deux partie en conflit, le Maroc et le Front Polisario, en présence de l’Algérie et la Mauritanie, en tant qu’Etats voisins, ainsi que “l’annonce d’une deuxième réunion au premier trimestre de 2019 montrent que tous les participants se disent prêts à poursuivre leur engagement sous les auspices de l’Onu”.

  “Il faut utiliser cet élan et poursuivre activement les discussions dans un esprit de compromis”, a souligné Mme Kocijancic, rappelant que la tenue de la première table ronde de Genève sur le Sahara Occidental les 5 et 6 décembre a été “la première réunion en six ans de discussions directes”.

“L’Union Européenne est prête à contribuer aux mesures susceptibles de créer un climat positif pour les discussions, traduisant ainsi notre soutien total aux efforts de l’ONU”, a conclu la porte-parole de l’UE.

La résolution 2440 du Conseil de Sécurité avait enjoint, le 31 octobre dernier, le pays colonisateur, le Maroc, et le Front Polisario, représentant légitime et unique du peuple du Sahara occidental, de reprendre les négociations “sans préconditions et de bonne foi” en vue de parvenir à une solution au conflit, qui permette l’autodétermination du peuple du Sahraoui.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :