AlgérieEuropeInternational

L’UE devrait partager la position de l’Algérie sur la question du Sahara occidental

L’UE devrait partager la position de l’Algérie sur la question du Sahara occidental

BRUXELLES – La vice-présidente de la délégation du Parlement européen pour les relations avec les pays du Maghreb, Maria Teresa Giménez Barbat, a estimé qu’il était du devoir de l’Union européenne (UE) de partager la position de l’Algérie concernant la question du Sahara occidental, soulignant son rôle crucial dans la stabilisation de l’Afrique du Nord et dans la lutte anti-terroriste.

“Le devoir de l’UE devrait être de partager la même position de l’Algérie, et de défendre internationalement le droit du peuple sahraoui, de décider de son avenir”, a écrit récemment Mme Giménez Barbat dans le Magazine du Parlement européen, Opinion.

Dans ce sens, la parlementaire a affirmé que “l’Algérie avait toujours exprimé son soutien inconditionnel au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance du Sahara occidental occupé par le Maroc depuis 1975”, rappelant qu’un référendum lancé par l’ONU est attendu depuis plus de 25 pour le règlement de ce conflit.

En matière de sécurité européenne et internationale, pour la diplomate européenne, “l’Algérie joue un rôle central dans la stabilisation de l’Afrique du Nord et dans la lutte contre le terrorisme” ce qui lui vaut d'”être un partenaire stratégique pour l’UE dans plusieurs domaines notamment sécuritaire”.

En raison de l’émergence de conflits et de changements qui secouent le paysage international le long des frontières sud de l’UE, Mme Giménez Barbat, a insisté sur “un renforcement des liens avec l’Algérie”, estimant que cette dernière “pourrait jouer un rôle décisif dans la stabilité régionale et la coopération anti-terroriste et contre la radicalisation”.

“Je crois qu’il est temps de renforcer notre coopération. L’Algérie et l’Europe partagent une identité commune de par leur appartenance à la Méditerranée et sont liées par des liens étroits historiques, économiques et culturels”, a-t-elle souligné.

Concernant les relations algériennes avec les pays voisins, Mme Giménez Barbat, a précisé dans sa contribution au Magazine que “le gouvernement algérien a joué un rôle important dans la réalisation d’une paix au Mali, et est aujourd’hui un acteur de dialogue pertinent entre les factions opposées en Libye, cherchant une solution à la crise au Maghreb”.

Dans le cadre de la politique européenne de voisinage en 2013 et son examen en 2015, Mme Teresa Giménez Barbat, a mentionné que “les liens entre l’Algérie et l’UE soulignent un partenariat solide et dynamique”, et rappelé qu’une série de priorités concernant les relations entre l’Algérie et l’UE ont été établies conjointement couvrant des domaines stratégiques d’intérêt mutuel tels que les migrations, la mobilité et le dialogue sur la sécurité.

La responsable européenne a, en outre, affirmé que l’Algérie a toujours prouvé son engagement dans la lutte contre le réseau terroriste al-Qaïda au Maghreb (Aqmi), en créant en 2010 le commandement de la défense régionale pour des opérations conjointes de lutte contre le terrorisme avec le Mali, le Niger et la Mauritanie.

 

 

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :