AFRIQUEAMÉRIQUEEconomieInternationalNews

L’UA ET L’UE ambitionnent de conférer à leur partenariat une “dimension stratégique”  

L’UA ET L’UE ambitionnent de conférer à leur partenariat une “dimension stratégique”  

ABIDJAN – La réunion des ministres des Affaires étrangères, préparatoire au 5ème sommet Union africaine-Union européenne (UA-UE), examinera mardi à Abidjan, les perspectives de renforcement du partenariat entre l’UA et l’UE avec “l’ambition partagée de lui conférer une dimension et une vision stratégiques”, a indiqué mardi le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Cette session, qui se tient pour la première fois avec la participation de tous les Etats membres, aura à examiner la déclaration politique du sommet et le document portant projets prioritaires conjoints, a précisé M.  Messahel dans une déclaration à l’APS, à la veille du sommet prévu le 29 et 30 novembre dans capitale ivoirienne.

“Les questions stratégiques, liées notamment à la paix et à la sécurité, à la gouvernance, à la migration, aux changements climatiques ainsi que le renforcement du cadre d’investissement entre les deux ensembles figurent au centre de l’agenda de ce sommet”, a-t-il souligné.

Pour ce qui est du thème relatif à la paix et à la sécurité, l’Algérie présentera le mémorandum du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sur la stratégie africaine en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, en sa qualité de coordonnateur de l’Union africaine sur cette question, a ajouté le ministre.

Le 5ème sommet est placé sous le thème de la jeunesse et de sa contribution au développement durable et s’inscrit par conséquent en droite ligne des priorités de l’Afrique qui a retenu la thématique “tirer profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse, pour l’année 2017”, a rappelé M. Messahel.

L’autre question, “d’intérêt stratégique” pour l’Afrique, réside dans l’examen de la liste des projets de coopération économique stratégiques arrêtés conjointement par les deux parties et “pour lesquels la partie africaine ambitionne d’obtenir le financement par l’UE”, a-t-il ajouté.

“Ces projets ont été retenus et sélectionnés sur la base de critères liés à leur portée stratégique, leur caractère structurant et régional et leur dimension d’intégration continentale”, a expliqué M. Messahel Dans ce cadre, il a été décidé “la mise en place d’une commission conjointe technique chargée, au cours des trois prochains mois, de finaliser les modalités techniques et financières pour leur mise en oeuuvre”, a encore précisé le ministre.

Le 5ème sommet UA-UE enregistre une forte participation de chefs d’Etat et de gouvernement représentant les deux ensembles: 36 côté africain et 16 côté européen.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :