AlgérieCultureNews

Lounès Kheloui : Il est parti…l’Artiste !

Lounès Kheloui : Il est parti…l’Artiste !

Par : Fayçal Charif

Encore un autre artiste qui disparait en catimini, en souffrance et dans la douleur de la maladie. La belle voix Lounès Kheloui a survolé ce matin la Kabylie et toute l’Algérie pour nous faire pleurer de chagrin et de tristesse. Pour l’artiste, généralement, souvent, nous n’avons que les larmes pour se consoler.

Lounès Kheloui, l’un des piliers de la musique algérienne, s’est éteint durant la nuit de mercredi à jeudi. Il a quitté ce monde et nous a quittés, à l’âge de 66 ans. Oui, nos artistes partent très tôt, comme si ce bas monde ne convenait plus à l’art, et n’acceptait plus les artistes. Oubli, ignorance et ingratitude, et si on rajoute la maladie, la boucle est bouclée pour faire « taire » la voix…à jamais.

Lounès Kheloui était un Maître reconnu du Chaâbi kabyle. Sa carrière est longue de 40 belles années de musique ayant marquée plusieurs générations. Né en 1950 à Taddart Tamokrante, (Tizi Ouzou), il a marqué de fort belle manière la genre musical qu’il a si bien entretenu, mélangeant dans la beauté du verbe et du rythme, le Châabi et le Kabyle. Sans contexte, et bien qu’il n’aimait pas trop les feux de la célébrité, « son art », sa voix et ses textes ont fait de lui un très grand chanteur. Dans sa région en Kabylie, on le surnommait (et on le surnommera pour toujours) « Le Cheikh » (Le Maître), un titre qu’il n’a pas volé. C’est un vrai Maître, un authentique, comme il n’y en a plus.
Ce chanteur modeste et généreux, qu’il était, avait à cœur de sortir son nouvel album. Même souffrant, il avait confié en septembre dernier : «  Il ne me reste que quelques heures de travail pour tout finaliser ». Il souhaitait également monter sur scène pour un dernier round artistique. Il avait une envie d’un gala « d’adieux », un gala avant de faire reposer sa voix et de poser de côté son éternel compagnon, son mandole. Il est parti avant d’accomplir ses derniers « rêves », lui qui a tant fait rêver.

Adieu l’Artiste…

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :