Economie

L’Opep reste divisée

L’ Opep restait divisée mercredi 26 Novembre 2014 à la veille d’une de ses plus importantes réunions depuis des années, l’Arabie saoudite écartant toujours une baisse de la production du cartel, tandis que l’Iran appelait à répondre au sur approvisionnement grandissant du marché pétrolier. «Tous les experts pensent qu’il y a une surabondance de l’offre sur le marché pétrolier, et l’an prochain il sera encore plus sur approvisionné», a déclaré mercredi le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, à son arrivée dans la capitale autrichienne. Les cours du pétrole brut ont chuté de plus de 30% depuis le printemps, tombant à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans, en raison d’un déséquilibre grandissant entre l’offre et la demande. D’un côté, la production mondiale a gonflé avec l’envolée de l’offre américaine de pétrole, grâce à l’exploitation de ressources non conventionnelles, comme le pétrole de schiste. De l’autre, les prévisions d’augmentation de la demande planétaire d’or noir ont été revues à la baisse ces derniers mois, en raison notamment de L’affaiblissement de la croissance dans des zones de consommation majeures, comme l’Europe et la Chine. Mais l’Opep reste divisée sur l’attitude à adopter face à la baisse des cours. Mercredi, le ministre saoudien du Pétrole, Ali Al-Nouaïmi, a ainsi laissé entendre qu’il allait défendre une reconduction du plafond de l’Opep, douchant les espoirs d’une diminution du plafond.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :