AlgérieEconomieInternationalNews

 OPEP : Reconduire la baisse de production

La 11ème réunion Ministérielle OPEP et non-OPEP, réunissant les pays signataires de la Déclaration de Coopération, tenue samedi en visioconférence, sous la co-Présidence de l'Arabie Saoudite et de la Russie, a décidé de reconduire la baisse de la production pétrolière de 9,6 mbj, prévue initialement pour mai et juin, pour un mois supplémentaire, c'est à dire jusqu'au 31 juillet 2020.

 OPEP : Reconduire la baisse de production

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

La 11ème réunion Ministérielle OPEP et non-OPEP, réunissant les pays signataires de la Déclaration de Coopération, tenue samedi en visioconférence, sous la co-Présidence de l’Arabie Saoudite et de la Russie, a décidé de reconduire la baisse de la production pétrolière de 9,6 mbj, prévue initialement pour mai et juin, pour un mois supplémentaire, c’est à dire jusqu’au 31 juillet 2020.

L’annonce a été faite à la presse par le Ministre de l’Energie et Président de la conférence de l’OPEP, Mohamed Arkab, à l’issue de la réunion, qui a été précédée par la 179ème réunion de la Conférence de l’OPEP, tenue également en visioconférence.

« Nous sommes très contents et satisfaits des deux réunions OPEP et OPEP + tenues aujourd’hui. Nous avons convenu de poursuivre la coopération et de respecter l’accord de réduction signé le 12 avril dernier. Après examen des rapports élaborés à l’occasion sur la situation du marché, nous avons décidé ensemble de faire une extension pour une durée d’un mois de l’accord de baisse de production de mai et juin avec une quantité de 9,6 millions de barils par jour jusqu’à la fin juillet », a indiqué le Ministre de l’Energie.

Le but de cette baisse est de permettre, selon M. Arkab, d’absorber les quantités supplémentaires de l’offre pétrolière disponible encore sur le marché évalué, par l’OPEP, à près de 10 millions de barils par jour.

Les pays de l’OPEP + se sont mis d’accord, également, sur la tenue de trois réunions mensuelles en visio-conférence au niveau Ministériel pour suivre l’évolution du marché et le taux d’application de l’accord de réduction par l’ensemble des pays signataires, a-t-il fait savoir, précisant que « l’application de cet accord est très importante pendant cette période de trois mois ».

Arkab a souligné que les décisions prises lors de la 11e conférence des pays de l’OPEP+ ont tenu compte des rapports faisant état d’une reprise de plusieurs activités économiques qui vont permettre aussi d’aider à absorber les quantités supplémentaires qui sont sur le marché.

« C’est un meeting très positif, durant lequel tous les pays se sont exprimés favorablement par rapport à cet accord. C’est le but recherché parce qu’une réduction volontaire nécessite une adhésion totale », a tenu à relever le Ministre de l’Energie.

Evoquant un accord « historique » obtenu lors de cette 11e conférence de l’OPEP +, M. Arkab a rappelé que l’objectif recherché est celui « d’assoir et d’assurer une stabilité sur le marché pétrolier entre l’offre qui est disponible et la demande ».

« Cet équilibre est nécessaire et indispensable pour le secteur pétrolier. Les prix vont certainement répondre à cet accord », a encore estimé le ministre de l’Energie.

A.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :