Etats-UnisInternationalMoyen OrientNews

L’ONU dit stop à Israël 

NEW YORK - Israël continue à piétiner les droits des Palestiniens. C’est ce que vient de constater encore l’envoyé spécial de l’ONU au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov. Il l’a indiqué jeudi devant les membres du Conseil de sécurité en précisant « qu’aucune mesure n’a été prise ces derniers mois pour mettre fin à toutes les activités de colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés, dont El Qods ».

L’ONU dit stop à Israël

Par : Abdelkader DJEBAR

NEW YORK – Israël continue à piétiner les droits des Palestiniens. C’est ce que vient de constater encore l’envoyé spécial de l’ONU au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov. Il l’a indiqué jeudi devant les membres du Conseil de sécurité en précisant « qu’aucune mesure n’a été prise ces derniers mois pour mettre fin à toutes les activités de colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés, dont El Qods ». Il a rappelé que ces activités s’effectuent en violation du droit international et sont “un obstacle majeur à la paix”. S’agissant de la situation à Ghaza et en Cisjordanie occupée, Nickolay Mladenov a indiqué qu’il y avait eu des incidents importants et une escalade de la violence et d’agressions israéliennes contre les Palestiniens ces derniers temps.

Sur le plan diplomatique, les pourparlers de paix entre les deux parties avaient été gelés notamment depuis la reconnaissance unilatérale et illégale par les Etats-Unis d’El Qods occupée comme capitale d’Israël en décembre 2017, suivie par le transfert de son ambassade de Tel-Aviv vers El Qods occupée, ainsi que par le gel de son aide à l’Office de secours et des travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

De son côté le secrétaire général du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saeb Arekat, a affirmé tout récemment que l’annonce par l’occupant israélien de la construction de nouvelles colonies dans les territoires palestiniens occupés et la poursuite de sa politique de l’apartheid sont des résultats de l’encouragement américaine aux violations israéliennes”.

M. Arekat a souligné, dans un communiqué cité par l’agence de presse Wafa, rapporté par l’APS, que « l’abstention des Etats-Unis de condamner les plans coloniaux israéliens illégaux » donne à l’occupant israélien « le feu vert pour poursuivre ses violations flagrantes de la loi internationale », ce qui menace, a-t-il ajouté, « la paix et la sécurité en Palestine ».

Dénonçant le fait que l’occupant israélien continue à jouir de “l’immunité” et à se comporter comme un « Etat au-dessus des lois », le secrétaire général du comité exécutif de l’OLP a invité la communauté internationale à “imposer des sanctions à Israël jusqu’à ce qu’il reconnaisse et remplisse ses obligations en vertu de la loi internationale et des résolutions de l’ONU.

Mardi, le ministère palestinien des Affaires étrangères avait dénoncé la décision d’Israël d’approuver la construction de 650 nouvelles unités de logement dans la colonie de Bet El près de la ville de Ramallah en Cisjordanie.

Le ministère avait déclaré, dans un communiqué, que l’extension des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens révélaient la politique « d’accord du siècle » de l’État hébreu et de l’inaction de la communauté internationale.
L’agence de presse palestinienne WAFA avait rapporté, mardi dernier, que les autorités d’occupation israéliennes avaient approuvé l’expansion de la colonie de Bet El par la construction de 650 nouvelles unités de logement, et non pas 296 comme elles l’avaient annoncé précédemment.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :