Etats-UnisMoyen OrientNews

L’ONU attribue de nouveaux pouvoirs à la Palestine pour qu’elle puisse présider le G77 en 2019

NEW YORK (Nations Unies) - L'Assemblée Générale de l'ONU a adopté mardi une résolution accordant à la Palestine des pouvoirs supplémentaires afin qu'elle puisse exercer en 2019 la Présidence du Groupe des 77, la plus grosse coalition d'Etats en développement au sein des Nations Unies.

L’ONU attribue de nouveaux pouvoirs à la Palestine pour qu’elle puisse présider le G77 en 2019
NEW YORK (Nations Unies) – L’Assemblée Générale de l’ONU a adopté mardi une résolution accordant à la Palestine des pouvoirs supplémentaires afin qu’elle puisse exercer en 2019 la Présidence du Groupe des 77, la plus grosse coalition d’Etats en développement au sein des Nations Unies.

Lors d’une réunion plénière de l’Assemblée composée de 193 membres, les Etats-Unis, l’Australie et Israël (la force occupante en Palestine) ont voté contre le texte intitulé Présidence du Groupe des 77 pour 2019, 15 membres se sont abstenus et 146 membres ont voté pour.

Ce texte a confié six nouveaux rôles à la Palestine pour présider le G77 à l’Assemblée général, notamment le pouvoir de faire des déclarations, de soumettre et d’être coauteur de propositions et d’amendements, et de soulever des motions de procédure au nom du G77+Chine.

Le 27 septembre, la Palestine a été officiellement élue présidente du G77, pour un an à compter du 1er janvier 2019. L’envoyé de l’Egypte, actuel président et porte-plume de la résolution, a déclaré lors de l’introduction du texte que la Palestine demeurait un Etat observateur au sein de l’ONU, et que ses droits et privilèges différaient d’un organe de l’ONU à l’autre.

Dans ce contexte, la Palestine avait besoin d’une résolution pour pouvoir “s’acquitter des fonctions et des pratiques habituelles du président du G77 à l’Assemblée générale”, a déclaré le représentant permanent égyptien auprès de l’ONU, Mohamed Fathi Ahmed Edrees.

“Nous nous opposons fermement au choix de la Palestine pour assurer la présidence tournante du G77 en 2019, ainsi qu’à cette soi-disant résolution habilitante”, a déclaré l’ambassadeur adjoint américain à l’ONU, Jonathan Cohen.

“Seuls les Etats membres de l’ONU devraient avoir le droit de parler et d’agir au nom de grands groupes d’Etats à l’ONU.”

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :