AlgérieEconomieNewsSociété

Logement pour tous

Logement pour tous

Par : Abdelkader DJEBBAR

En matière de logements, toutes catégories confondues, l’Algérie est tout simplement un immense chantier. Un ballet géant de grues pour construire et construire encore afin de régler la crise du logement qui a sévi pendant de longues années.

Le Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a affirmé la semaine dernière à l’Assemblée Populaire Nationale (APN), que plus de 3.600.000 logements de différentes formules ont été réalisés durant la période allant de 1999 à mars 2018, d’un coût de 5.788 milliards de DA dont 4.615 milliards consommés.

« La période allant de 1999 à mars 2018 a été marquée par la réalisation de plus de 3,6 millions de logements dont 1.176.000 logements publics locatifs (LPL 30 %), 1.583.000 logements ruraux (38 %), 456.000 logements publics participatifs et promotionnels aidés (LPP et LPA 11 %), 156.000 logements location-vente « AADL » (6%), 46.000 logements de fonction (1 %), 138.000 logements promotionnels libres (3 %) et 448.000 logements type auto-construction (11 %), a déclaré M. Temmar lors de la présentation du bilan du secteur de l’habitat à l’occasion de la journée parlementaire sur « l’habitat entre la planification et les défis de l’époque ».

L’enveloppe financière attribuée à ce programme s’élève à 5.788 milliards de DA dont 4.615 consommés soit un taux de 80 %, a précisé le Ministre.

Il a indiqué par ailleurs que le programme quinquennal 2015-2019 a enregistré plus de 2 millions de logements de différentes formules et concerné ce qui reste à réaliser jusqu’au 1er janvier 2015, auquel s’ajoute le nouveau programme au titre des années 2016, 2017 et 2018.

Ledit programme concerne près de 698.790 logements de type LPL, soit 33 % du programme quinquennal en question, 470.000 logements AADL (22 %), 661.898 logements ruraux (31 %), 253.031 LPA (12 %) et 50.000 LPP (2 %).

Le Ministre a rappelé certaines mesures, dont une plus grande mise à contribution des Collectivités locales en renforçant le rôle de ces dernières dans la gestion de ces projets à travers la mobilisation du foncier, la sélection des promoteurs, le choix des bénéficiaires, la détermination de programmes en fonction des spécificités locales, outre la mobilisation des ressources financières à travers un seul canal , à savoir la Caisse nationale du logement (CNL) qui assure la continuité du paiement, en dégageant  l’aide financière (subventions et contributions des souscripteurs) selon l’état d’avancement des travaux.

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :