L’inquiétude du monde a un nom : D. Trump

L’inquiétude du monde a un nom : D. Trump

Par : Kharroubi Habib

L’impayable président américain Donald Trump fait plus qu’inquiéter le monde entier par l’incohérence de ses prises de position et les menaces qu’il profère contre les Etats qui représenteraient selon lui un danger pour l’Amérique. Dans son pays même des voix responsables sont de plus en plus nombreuses à s’élever pour dénoncer le personnage et son dangereux comportement. Même dans le camp républicain dont il est censé être le candidat élu.

De feutrées qu’elles ont été jusque-là, les critiques contre Trump qui ont émané de ce camp se font de plus en plus virulentes et alarmistes sur les funestes conséquences que pourrait avoir sa gouvernance sur l’Amérique et le monde dans son entier. Pour preuve, la diatribe débitée contre lui par le sénateur républicain Bob Corker, un poids lourd du « Grand Old Party ». Il s’en est pris en effet à Donald Trump dans les colonnes du prestigieux et influent New York Times en l’accusant de « traiter sa fonction comme s’il s’agissait d’un jeu de télé-réalité », ce qui à ses yeux pourrait conduire les Etats-Unis sur le chemin de la troisième guerre mondiale avec ses menaces inconsidérées contre d’autres nations.

La personnalité qui a lancé cette alerte sur les risques que fait peser sur la paix mondiale le président américain, jugée par elle « impulsif et instable », ne peut être accusée d’antiaméricanisme primaire ou élaboré. Outre qu’il est un poids lourd du parti présidentiel, Bob Corker est également le président de la commission des affaires étrangères du Sénat et à ce titre bien placé pour mesurer les effets à risque que peuvent induire le comportement et l’incohérente politique de Donald Trump. Ce n’est pas pour tempérer sa charge contre l’inénarrable président de son pays que le sénateur Corker a déclaré qu’il existe heureusement dans le premier cercle de ses collaborateurs des personnes d’influence qui essayent de le garder « au milieu de la route » et le ramener à la raison, mais pour souligner la précarité du garde-fou qu’ils constituent empêchant le président de la plus grande puissance militaire mondiale de donner libre cours à ses envies d’en découdre avec la planète entière.

Il est en effet bien fragile ce garde-fou que sont les responsables conscients dans l’entourage de Trump auxquels a fait référence le sénateur républicain. Il n’y a en effet qu’à voir la valse de destitutions et de démissions qui touchent l’entourage présidentiel. Destitutions et démissions qui ont toutes pour motivation que les concernés ont à un moment ou à un autre affiché leur distance et réprobation à l’irrationalité qui avec Donald Trump est devenue la marque inquiétante de la gouvernance américaine à l’œuvre sous son autorité. Rien n’assure que les quelques personnalités de « raison » qui entourent encore l’imprévisible président américain ne seront pas en effet à leur tour contraintes à se démarquer de lui au constat qu’il n’est pas amendable.

Avec Trump à la barre, le navire états-unien est dans une dérive aux conséquences qui peuvent s’avérer terrifiantes pour l’Amérique et le monde entier. A force d’agiter l’usage de l’énorme puissance de son pays contre des Etats considérés par lui comme des ennemis potentiels, Donald Trump pourrait avoir l’amère surprise d’être pris au mot et défié par l’un ou plusieurs d’entre eux. Alors se produirait l’innommable mais auquel la planète entière pense sans vouloir y croire.
K.H

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *