FranceNewspolitique

Lille : Des municipales très serrées 

Elle est belle et bien partante pour un nouveau mandat à la tête de la municipalité de Lille. Non seulement elle est partante mais elle a de très fortes chances de l’emporter au second tour. Elle, c’est Martine Aubry, une ancienne parmi les plus anciens…

Lille : Des municipales très serrées 

Lille par : Mohammed CHOUAKI

Elle est belle et bien partante pour un nouveau mandat à la tête de la municipalité de Lille. Non seulement elle est partante mais elle a de très fortes chances de l’emporter au second tour. Elle, c’est Martine Aubry, une ancienne parmi les plus anciens…

Mais, Martine Aubry ne s’est pas entendue avec les écologistes pour une alliance de second tour. Elle devra donc composer avec une liste EELV autonome et la candidature LREM au 2e tour. L’élection municipale n’est pas jouée. Elle s’annonce même très serrée.

Lille fait partie des quelques grandes villes de France où les résultats du 2e tour seront scrutés avec une attention particulière par les directions nationales des Partis Politiques engagés dans le scrutin. Il faut dire que la réélection de Martine Aubry, qui aurait dû être une formalité, n’est plus évidente, faute pour la maire sortante d’avoir trouvé un accord avec ses alliés écologistes.

La socialiste et Stéphane Baly, le candidat des Verts, n’ont pas trouvé de terrain d’entente pour fusionner leur liste : ils s’affronteront donc dans une triangulaire dimanche 28 juin, avec la candidate LREM, Violette Spillebout. Martine Aubry demandait à Stéphane Baly qu’il concède à la liste socialiste la « prime majoritaire » pour lui donner un poids nettement supérieur en nombre d’élus au conseil municipal, alors que ce dernier souhaitait un accord fondé sur une proportionnalité des résultats du 15 mars. Rappelons qu’au premier tour, les listes PS ont recueilli 29,8% des suffrages exprimés, EELV 24,5% (devant donc la liste LREM avec 17%).

La désunion de la gauche, une première aux municipales à Lille, a généré un tel niveau de tensions que la direction du PS et celle d’EELV ont été sollicitées pour qu’une médiation soit imposée dans la ville du Nord.

Selon certains médias, le patron d’EELV, Julien Bayou, a appelé le Premier Secrétaire du PS, Olivier Faure, pour qu’il intervienne auprès de la maire de Lille. Cette dernière a martelé qu’à Lille, la liste arrivée en seconde position a toujours, par le passé, accordé la prime majoritaire à son allié arrivé en tête du 1er tour. « Je n’ai aucun pouvoir sur Martine Aubry », aurait fait savoir Olivier Faure à Julien Bayou, selon 20 Minutes. La maire sortante est manifestement suffisamment confiante en ses chances, mais la situation est inédite : compte tenu des chances modérées de Violette Spillebout de l’emporter, il est probable qu’une partie de l’électorat LREM choisisse une autre liste. Que ne feront pas ailleurs les électeurs de LFI et de LR au 2e tour ? Dans cette triangulaire, une surprise n’est pas à exclure.

M.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :