MaghrebNews

Libye : durcissement des mesures contre la contrebande et le trafic d’êtres humains

Libye : durcissement des mesures contre la contrebande et le trafic d’êtres humains

TRIPOLI – Les forces armées basées dans l’est de la Libye ont entamé des patrouilles dimanche le long de la frontière sud du pays afin de lutter contre la contrebande et le trafic d’êtres humains, a déclaré un responsable militaire à l’agence Chine nouvelle.

“Des patrouilles militaires organisées par le bataillon Subul Assalam ont débuté dimanche près de la ville de Koufra, dans le sud-est du pays”, a indiqué Saeed Wanis, un officier de l’armée.

“Les activités de contrebande qui se déroulent dans la région nuisent à la prospérité de la Libye dans des proportions effrayantes”, a-t-il affirmé, soulignant qu’il était très difficile de sécuriser cette zone “en raison des étendues désertiques, qui exigent un grand nombre de soldats”.

Le bataillon Subul Assalam a émis samedi un communiqué à l’attention des trafiquants d’essence et d’êtres humains, affirmant qu’il ne “tolérerait aucun contrebandier” et que “les patrouilles militaires se poursuivraient 24 heures sur 24”.

“Au cours des derniers jours, nous avons réussi à saisir neuf camions-citernes d’essence se dirigeant vers le Tchad à la périphérie de Rubiana, à 400 km à l’ouest de Koufra”, a ajouté le responsable .

Le sud de la Libye est le théâtre de nombreuses activités de trafic d’essence et de migrants, notamment en raison de ses vastes étendues désertiques et de son  insécurité.

Aps

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer