AlgérieMaghrebNewspolitique

Libye : Dialogue et cessez-le-feu 

L'Algérie s’est félicité des annonces faites par le Président du Conseil Présidentiel du GNA, Fayez Al-Serraj, et le Président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh, d'un cessez-le-feu immédiat à travers l'ensemble du territoire Libyen et l’adoption d’un dialogue "inclusif" devant mettre terme à la crise en Libye, indique un communiqué du Ministère des Affaires Etrangères (MAE).

Libye : Dialogue et cessez-le-feu 

Par : Noureddine RAMZI 

L’Algérie s’est félicité des annonces faites par le Président du Conseil Présidentiel du GNA, Fayez Al-Serraj, et le Président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh, d’un cessez-le-feu immédiat à travers l’ensemble du territoire Libyen et l’adoption d’un dialogue « inclusif » devant mettre terme à la crise en Libye, indique un communiqué du Ministère des Affaires Etrangères (MAE).

« L’Algérie salue les annonces faites par chacun des présidents du Conseil Présidentiel du GNA, Fayez Al-Serraj, et du Président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh, d’un cessez-le-feu immédiat à travers l’ensemble du territoire Libyen et l’activation du processus politique à travers un dialogue « inclusif » pour mettre terme à la crise en Libye », précise le communiqué.

« L’Algérie prend note avec satisfaction de cette initiative consensuelle qui reflète la volonté des frères Libyens à résoudre la crise et à consacrer la souveraineté du peuple Libyen frère », ajoute la même source.

Compte tenu de ses liens historiques et géographiques avec le peuple Libyen frère, « l’Algérie avait, depuis le début de la crise, œuvré à tous les niveaux régionaux et internationaux à l’arrêt de l’effusion du sang en Libye et à la résorption des risques de la crise sur la sécurité et la stabilité de la région », rappelle le communiqué du MAE.

« En coordination avec les pays voisins et sous l’égide de l’Organisation des Nations Unis (ONU), elle avait appelé les différents protagonistes à un dialogue inclusif, sans exclusion aucune, à travers l’adhésion au processus de règlement politique à même de garantir l’unité et la stabilité de la Libye et la souveraineté de son peuple frère », poursuit la même source.

Le MAE rappelle, en outre, que l’Algérie avait affiché, lors de la conférence de Berlin, sa disponibilité à « abriter un dialogue inclusif Libo-Libyen à partir d’un cessez-le-feu afin de parvenir à une solution pacifique préservant les intérêts de la Libye et du peuple Libyen frère », conclut le communiqué.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :