AlgérieNewsSociété

LETTRE A MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

LETTRE A MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Par : NOUR Ibrahim

Le talisman MOUDJAHID qui suscitait, jadis, l’admiration, l’abnégation presque; qui  augurait les perspectives inhérentes au bienfait de l’humanité, de l’Arabité, de la fraternité et de la justice sociale; le son du mot Moudjahid enflammait l’âme, aiguisait le Nationalisme, le patriotisme Algérien; ce mot est de nos jours galvaudé et est devenu presque péjoratif !

Nous autres filles et fils de Moudjahidines, sommes devenus les oubliés de la République ou tout au plus la risée des détenteurs du peu de pouvoirs, les subalternes de l’administration Algérienne, quant aux soumissions des marchés publics d’Etat !

Nous quémandons sempiternellement les subsides des emplois et marchés administratifs; car nous voulons vivre dignement, de la sueur de nos fronts,  du fruit du labeur qui contribue à l’essor de l’économie Nationale. Nous nous trouvons éconduits poliment mais gentiment, aussi, afin de nous asséner la logomachie anesthésiante et attribuer à d’autres les emplois et les marchés, à ceux qui ont le pouvoir magique; en dépit de tout ; les voix et les voies du seigneur sont impénétrables !

Moi, NOUR Ibrahim fils du Moudjahid Hadj NOUR El Bachir ; j’ai crée ma société en Juillet 2011, en 2012 j’ai postulé à une offre de l’APC d’El-Bayadh pour l’éclairage solaire publique et signalisation routière (Feux rouges, passages piétons etc..) de la ville qui dépense  chaque année 4 Milliards à cet effet, or l’éclairage solaire lui permet de ne plus payer une telle somme, la vie durant.

En 2013 proposition, également, à la DTP pour installation de stud light avec lampadaires en éclairage solaire de la route reliant LEBNOUD-TIMIMOUN (route désertique).

La même année 2013;proposition faite à la direction des steppes CDS pour pompage et forage alimentés par l’énergie solaire.

Enfin, l’année 2013, proposition faite à la direction des Mines pour l’installation d’une centrale solaire et éolienne.

Que reste-t-il aux gens comme nous qui n’avons pas de voix ni voies impénétrables et magiques ?

Notre seul recours est le Magistrat Suprême de notre pays.

Monsieur le Président de la République nous faisons appel à votre sens de l’équité, de la justice sociale, à votre sagesse qui a sauvé ce pays du cataclysme terroriste, vous qui avez prouvé avec une grandeur d’âme combien était votre dévouement, votre mansuétude, votre pardon accordé à tous, vous qui avez mis sur rails le redémarrage de notre pays contre vents et marées et lui avez imprimé en lettres d’or le courage, la stabilité, garant d’un meilleur avenir; l’histoire et le peuple Algérien resteront témoins devant l’éternel de vos actions qui ont apporté à ce pays dignité, prospérité et bien être à jamais !

Nous vous demandons solennellement d’éradiquer cette injustice qui nous accable !

N.I

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer