Les premières réactions à « Minions : The Rise of Gru » sont mitigées, voire étonnamment positives.

Les premières réactions et critiques pour Minions : The Rise of Gru ont été mises en ligne. La plupart de ces critiques et réactions sont étonnamment positives, avec des éloges particuliers pour le sens fou de l’amusement.

Les Minions : l’ascension de Gru est le deuxième Minions-film qui est sorti. En effet, le premier film (spin-off) est sorti en 2015.

Moi Horrible
Les deux sites Minions-Les films sont des dérivés de la Despicable Me – également connu sous le nom de Moi Horrible – films. Les Minions : l’ascension de Gru se déroule entre le premier film des Minions et le premier film de Despicable Me.

Sur Les Minions : l’ascension de Gru Nous voyons Gru enfant, avant qu’il ne devienne un super-vilain, en train de faire connaissance avec les créatures jaunes connues sous le nom de Minions. Les Minions : l’ascension de Gru a le titre néerlandais Minions : Comment Gru supervillain et peut maintenant être vu dans les cinémas néerlandais.

Premières critiques
Les Minions : l’ascension de Gru n’est pas encore sorti aux États-Unis d’Amérique. Le film sortira le 1er juillet 2022 aux États-Unis d’Amérique.

Pour cette raison, de nombreuses publications ont maintenant fermé leurs examens pour Les Minions : l’ascension de Gru ont été autorisés à poster en ligne, les avis étant mitigés, voire étonnamment positifs.

Citations
Bien que de nombreux critiques aient critiqué l’intrigue superficielle du film, beaucoup s’accordent à dire que le film propose tout de même de nombreuses blagues amusantes. Certains affirment même qu’il s’agit de la meilleure partie de cette franchise de cinq films.

Voici ce que certains critiques ont à dire. Lisez les citations ci-dessous.

Peter Bradshaw, The Guardian : « Il y a un ou deux rires, en grande partie grâce aux noms des personnages, et une référence spirituelle et inattendue au mème « Don’t tase me, bro ». Mais l’intrigue MacGuffin est superficielle et, franchement, cette franchise est en train de s’épuiser. »

Robbie Collin, The Telegraph : « Un régal inattendu, et de loin le volume le plus puissant et le plus soigné de la série à ce jour. »

Peter Debruge, Variety : « Six mois après 2022, c’est le film le plus drôle que Hollywood ait produit à ce jour. Le public sait à quoi s’attendre, et Illumination tient ses promesses, avec une nouvelle dose de mauvais comportement qui fait du bien. »

Thomas Floyd, le Washington Post : « Visuellement, le film cinétique est occasionnellement imaginatif, mais se contente décevablement de peindre par numéros. »

Todd Gilchrist, AV Club : « Les célébrités du casting vocal délivrent leurs dialogues avec une habileté peu inspirante, même si je paierais cher pour voir une vidéo en direct d’Arkin lisant des phrases de manière chaotique dans la cabine et se demandant pour quoi il a signé. Coffin vole une fois de plus la vedette en tant que voix de tous les Minions, bafouillant et ricanant tandis qu’ils s’écrasent, s’étirent et (bien sûr) pètent en réponse aux stimuli qui les entourent ».

Rafael Motamayor, SlashFilm : « Minions : The Rise of Gru ne va pas inaugurer une nouvelle ère de l’animation, ni changer la façon dont nous traitons les préquelles. Ce que le film fera, c’est divertir les enfants avec plus de blagues sur les Minions, un bon nombre de blagues sur les pets et des références aux autres personnages de la franchise. Mais ce que le film excelle vraiment, c’est sa façon d’enrouler Bruce Lee et les films de blaxploitation autour de l’histoire des Minions. Si un seul enfant sort de ce film en voulant voir d’autres films avec du kung-fu, des nonnes tueuses et des femmes noires dures à cuire, c’est suffisant. »

Olly Richards, Empire : « C’est tout simplement amusant. Il ne plaira probablement pas à ceux qui n’ont pas aimé les films précédents, et il apportera probablement exactement ce que vous attendez si vous avez tout apprécié jusqu’à présent. »

Frank Scheck, The Hollywood Reporter : « Carell, qui adopte nécessairement une voix plus aiguë mais conserve un drôle d’accent, reste hilarant dans le rôle du diabolique Gru, qui parvient tant bien que mal à être attachant même quand il est au plus mal. Et les enfants continueront à adorer le charabia des Minions, surtout lorsqu’ils montrent leurs fesses caricaturales. Mais hey, ils pourraient avoir de pires modèles. »

Katie Walsh, Los Angeles Times : « Minions : The Rise of Gru » a un casting de stars, mais Lucy Lawless, Jean-Claude Van Damme et Julie Andrews n’ont pas passé plus de 10 minutes chacun dans les cabines de tournage de ce film. Ce sont tous des Minions, tout le temps, et je suppose que nous devons saluer Pierre Coffin, l’animateur français qui a réalisé l’original de « Despicable Me » et qui fournit les voix des Minions. C’est une autre histoire d’origine qui est plus intéressante – ou du moins plus instructive – que « The Rise of Gru », qui est au moins heureusement courte. »

Lire aussi:  Eddie Murphy porte à nouveau la veste d'Axel Foley sur la première photo de "Beverly Hills Cop 4".

Related articles

Share article

Derniers articles

Une actrice de Marvel se sent mal à l’aise en tournant des scènes pré-CGI.

Il a été récemment rapporté dans la presse que les artistes chargés des effets visuels chez Marvel ont un...

Cette actrice revient dans la suite de « Ghostbusters : Afterlife ».

On le supposait déjà, mais c'est désormais officiel : l'actrice Mckenna Grace reprendra le rôle de Phoebe Spengler dans...

Une interview rare sur la plus grande peur de Robbie Williams

Robbie Williams souffre d'une forme effrayante d'anxiété liée à l'engagement, déclare sa femme Ayda Field dans une rare interview...
Lire aussi:  Pourquoi Cameron Diaz a-t-elle abandonné une carrière plus que réussie à Hollywood il y a des années ?