Les Pays-Bas reçoivent de plus en plus de congés : « Nous nous modernisons ».

Les salariés de notre pays sont de plus en plus confiants en ce qui concerne les jours de congé supplémentaires. Le nombre de jours fériés prévus par les conventions collectives reste le même et les personnes peuvent recourir à toutes sortes de dispositifs, tels que le congé parental et le droit de travailler à temps partiel.

La pénurie sur le marché du travail est actuellement sans précédent. La charge de travail augmente, l’absentéisme s’accroît et divers secteurs recherchent désespérément des professionnels supplémentaires. Malgré cela, il existe de nombreux dispositifs auxquels les employés peuvent recourir pour obtenir des congés supplémentaires.

Par exemple, depuis août de cette année, les parents ont droit à un congé parental non rémunéré jusqu’à ce que leur enfant ait huit ans. Ce congé est d’un maximum de 26 fois le nombre d’heures de leur semaine de travail. Depuis le 2 août, ils peuvent prendre neuf semaines ouvrables de ce congé parental rémunéré et recevoir pour cela une allocation de l’UWV.

« Il existe en effet un certain nombre de régimes de congé dans notre pays. Mais dès que vous vous trouvez en dehors de ces limites, elles ne s’appliquent pas », explique Ruben Houweling, professeur de droit du travail à l’université Erasmus de Rotterdam.

L’association d’employeurs AWVN note que le nombre de jours de congé pour les employés a augmenté ces dernières années en raison de toutes sortes de dispositions en matière de congé. « Un employeur ne peut pas refuser, donc en consultation, les deux parties parviendront à un arrangement. Ou bien il doit y avoir un intérêt commercial important », déclare un porte-parole.

La pression du travail est déjà élevée dans plusieurs secteurs ».

L’AWVN ne dispose pas de chiffres concrets, mais constate que le nombre de jours fériés convenus dans les conventions collectives ne diminue pas. « Et tous ces arrangements de congés viennent s’ajouter à cela. Cela crée encore plus de pression sur le travail, qui est déjà élevée dans de nombreux secteurs en raison de la pénurie sur le marché du travail. »

Lire aussi:  La FNV craint le licenciement d'un millier de soignants atteints de covidie de longue durée

En plus de toutes ces réglementations, notre pays est aussi le champion européen du travail à temps partiel. Sur les 9,4 millions de personnes enregistrées comme travaillant au cours des premiers mois de cette année, un peu plus de 4,9 millions travaillent à temps plein. Précisément 4,5 millions de personnes ne le font pas, selon les chiffres de l’office des statistiques du CBS.

Ce sont surtout les femmes (environ trois millions) qui travaillent à temps partiel. La plupart des travailleurs à temps partiel sont actifs dans des secteurs tels que la restauration, le commerce et les transports. Mais dans les secteurs des soins de santé, de l’éducation et de l’administration publique, de nombreuses personnes travaillent à temps partiel.

J’ai attendu beaucoup trop longtemps

Selon Ton Wilthagen, professeur de marché du travail à l’université de Tilburg, nous avons attendu beaucoup trop longtemps avant de moderniser le marché du travail en introduisant toutes sortes de régimes.

Lire aussi:  Les dommages matériels subis par l'Ukraine s'élevaient déjà à près de 100 milliards d'euros en juin.

« Si vous offrez aux gens plus de flexibilité, à long terme, ils sont également prêts à travailler davantage. Nous avons beaucoup de personnes qui travaillent, mais le nombre d’heures est juste faible. Le travail doit être rendu attrayant. C’est déjà le cas dans les pays scandinaves, par exemple. »

L’introduction d’un régime de congés conduit en fin de compte à ce que les gens travaillent plus d’heures, estime Wilthagen. « Les employés se sentent maintenant comme un citron pressé parce que tout est pressé dans une semaine de travail plus courte. Bien entendu, il s’agit aussi des choix que font les employeurs quant aux tâches à accomplir. Mais d’un point de vue macroéconomique, tous ces arrangements sont bons. Maintenant que l’homme peut aussi prendre un congé parental, l’employeur voit que la femme revient au travail. »

Adaptation : Une version antérieure de cette histoire comportait un titre différent. Elle a été modifiée pour mieux rendre justice à l’histoire.

Related articles

Share article

Derniers articles

Une actrice de Marvel se sent mal à l’aise en tournant des scènes pré-CGI.

Il a été récemment rapporté dans la presse que les artistes chargés des effets visuels chez Marvel ont un...

Cette actrice revient dans la suite de « Ghostbusters : Afterlife ».

On le supposait déjà, mais c'est désormais officiel : l'actrice Mckenna Grace reprendra le rôle de Phoebe Spengler dans...

Une interview rare sur la plus grande peur de Robbie Williams

Robbie Williams souffre d'une forme effrayante d'anxiété liée à l'engagement, déclare sa femme Ayda Field dans une rare interview...

La star de « Walking Dead » est vue aux côtés de Tom Hardy dans un film semblable à « Sons of Anarchy ».

Les Bikeridersle dernier film de Jeff Nichols, disposait déjà d'un casting exceptionnel, mais il est désormais rejoint par nul...