Analyse

Les manipulateurs ont été mis en échec

Les citoyens ont été tout aussi nombreux à prendre part aux marches de vendredi passé qu'ils l'ont été dans les précédentes. Ils n'ont pas failli à ce rituel auquel ils ont habitué les observateurs sachant que ces derniers scruteraient le niveau de leur participation afin de vérifier si l'opération «mains propres» initiée par la justice ayant conduit à l'incarcération de hauts responsables du régime moribond et de prévaricateurs qu'ils ont protégés et couverts aurait de nature, comme l'ont avancé certains d'entre eux, instillé dans les rangs du mouvement populaire le doute sur la pertinence de la continuité de ses actions hebdomadaires. 

Les manipulateurs ont été mis en échec

Oran par : Kharroubi Habib

Les citoyens ont été tout aussi nombreux à prendre part aux marches de vendredi passé qu’ils l’ont été dans les précédentes. Ils n’ont pas failli à ce rituel auquel ils ont habitué les observateurs sachant que ces derniers scruteraient le niveau de leur participation afin de vérifier si l’opération «mains propres» initiée par la justice ayant conduit à l’incarcération de hauts responsables du régime moribond et de prévaricateurs qu’ils ont protégés et couverts aurait de nature, comme l’ont avancé certains d’entre eux, instillé dans les rangs du mouvement populaire le doute sur la pertinence de la continuité de ses actions hebdomadaires.

En descendant en masse dans les rues après cette opération, les marcheurs du vendredi ont clairement fait savoir que tout en applaudissant l’action de la justice à l’encontre de symboles du régime honni, ils ne dévieront pas de l’objectif que s’est fixé leur mouvement : en finir radicalement avec ce régime et tous les piliers qui ont contribué à le faire perdurer pendant vingt ans. Et c’est bien le message qu’ils ont délivré ce vendredi d’après les incarcérations de ces symboles sulfureux du régime déchu à travers les slogans qu’ils ont scandés, n’en déplaise à la télévision publique qui s’est évertuée à ne faire entendre que ceux louangeant l’opération «mains propres» et délivrant un satisfecit à ses promoteurs.

Cette dérisoire manipulation démontre que les instigateurs de la purge ne l’ont pas ordonnée exclusivement pour satisfaire l’une des revendications populaires mais pour en faire sujet à controverse et à divergence au sein du mouvement populaire sur les suites à donner à son action. En faisant tomber les plus décriés symboles du régime moribond ses tenants qui détiennent encore le pouvoir tentent de convaincre que leur ralliement au mouvement populaire est dénué de calcul politique et que les Algériens doivent accorder confiance à leurs faits et actes visant à l’émergence d’un régime de substitution à celui contre lequel ils se sont soulevés. Ce en quoi ils font preuve de persistance dans la logique du régime dont ils sont le produit ayant consisté à considérer que le peuple n’est apte à avoir qu’une souveraineté limitée dont le respect ne s’impose pas à ceux qui s’arrogent le droit d’être ses conducteurs. C’est avec cette logique que les Algériens veulent rompre maintenant qu’ils ont brisé le mur de la peur qui les a fait s’y soumettre fatidiquement depuis le recouvrement de l’indépendance du pays. Ils ne cesseront pas tant qu’ils n’auront pas pleine et totale satisfaction. C’est ce qu’ils ont clamé et avec encore plus de détermination affichée ce vendredi. A bon entendeur salut. Debout, les Algériens sont décidés à le rester.

KH.H

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :