Etats-UnisMoyen OrientNews

Les Etats-Unis vont fermer le bureau de l’OLP à Washington

Les Etats-Unis vont fermer le bureau de l’OLP à Washington

WASHINGTON – L’administration Trump prévoit d’annoncer lundi qu’elle fermera le bureau de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) à Washington, a rapporté dimanche le Wall Street Journal.

Selon les médias américains, il est prévu que le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, John Bolton, annonce que “l’administration Trump ne maintiendra pas ce bureau ouvert tant que les Palestiniens refuseront d’entamer des négociations directes et sérieuses avec Israël”.

Bolton devrait annoncer que les Etats-Unis se tiendront toujours aux côtés d’Israël, et “menacer d’imposer des sanctions contre la Cour pénale internationale (CPI) si elle poursuit ses enquêtes sur les Etats-Unis et Israël”, ont rapporté les médias locaux.

Washington va également interdire aux juges et aux procureurs de la CPI d’entrer dans le pays, sanctionner leurs capitaux dans le système financier américain, et “les poursuivre dans le système pénal américain”, devrait annoncer M. Bolton.

“Nous ferons la même chose pour toute entreprise ou tout Etat qui aide l’enquête de la CPI sur les Américains”, poursuit-t-on.

Les médias américains ont rapporté samedi que l’administration Trump “réaffectera les quelque 25 millions de dollars initialement prévus pour le réseau hospitalier d’El Qods-Est occupée. Ces fonds seront affectés à des projets prioritaires ailleurs”.

En réponse, la partie palestinienne a dénoncé “un acte de chantage politique”, affirmant qu’il causerait “une grave instabilité et d’énormes dommages” à des milliers de patients et à leurs familles en Cisjordanie et dans la bande de Ghaza.

Cette prochaine décision américaine sera la dernière d’une série de sanctions financières américaines contre les Palestiniens.

Le Département d’Etat américain a annoncé en août sa décision de “réorienter” l’aide économique aux Palestiniens, qui s’élève à plus de 200 millions de dollars américains.

Plus tard, il a annoncé qu’il ne financerait plus l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Moyen-Orient (UNRWA).

Cette baisse de l’aide américaine est également survenue après que Washington eut menacé de réduire son soutien financier pour les Palestiniens à moins qu’ils n’acceptent de reprendre les négociations avec Israël, au point mort depuis quatre ans.

Des responsables palestiniens ont déclaré que cette manœuvre américaine se conformait à la tentative de M. Trump d’ignorer les questions finales du processus de paix israélo-palestinien et de supprimer les questions d’El Qods et des réfugiés de l’ordre du jour.

Les Etats-Unis considèrent El Qods occupée comme la capitale d’Israël depuis décembre dernier, provoquant un tollé général.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close