AlgérieNewsSociété

Les casse-têtes du logement social

Les jours passent et se ressemblent pour le logement en Algérie. Parallèlement aux déboires de l’OPGI concernant les redevances des bénéficiaires du logement social, voici une autre bévue de taille qui fait surface. Pas moins de 5712 candidats au logement social viennent d’être purement et simplement radiés des listes des bénéficiaires potentiels.

Les casse-têtes du logement social

Par : Noureddine RAMZI

Les jours passent et se ressemblent pour le logement en Algérie. Parallèlement aux déboires de l’OPGI concernant les redevances des bénéficiaires du logement social, voici une autre bévue de taille qui fait surface. Pas moins de 5712 candidats au logement social viennent d’être purement et simplement radiés des listes des bénéficiaires potentiels.

Les opérations de relogement organisées à   Alger (de juin 2014 à octobre 2018) ont permis le contrôle des dossiers de   61407 candidats au niveau du fichier national du logement, qui a abouti à la radiation de 5712 candidats ayant déjà bénéficié de logements ou de   subventions de l’Etat de la liste des bénéficiaires, ont fait savoir mardi   les services de la wilaya d’Alger.

On parle de 9.30% des dossiers contrôlés depuis mi-juin 2014 qui ont déjà bénéficié de logements ou de subventions de l’Etat ou possèdent des biens fonciers, ce qui a mené  à leur radiation des listes des bénéficiaires, a précisé la même source.

Pour rappel, depuis  2014 jusqu’à présent, plus de 47.000 familles ont bénéficié à Alger de  logements publics locatifs (LPL), plus de 18.000 familles de logements  sociaux participatifs (LSP), plus de 24.000 familles de logement AADL et  plus de 5000 familles de logements publics promotionnels (LPP), outre près  de 2000 familles devant être relogées, au titre de la 2e phase  de la 24e opération de relogement ainsi que 2500 logements AADL distribués   et 3500 autres logements devant être remis aux bénéficiaires le  1er novembre prochain, soit un total de 100518  familles relogées en  novembre prochain ». Dans la foulée, on parle de l’étude de  400 dossiers de familles résidant dans des bâtisses menaçant ruine à la Casbah d’Alger étaient, actuellement, en étude en vue de leur attribuer prochainement de logements décents.

Lors d’une visite de travail et d’inspection dans la commune de la Casbah pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de mis en oeuvre du « Plan permanent de Sauvegarde et de Mise en valeur du Secteur Sauvegardé (PPSMVSS) de la Casbah d`Alger et des travaux de rénovation des palais, mosquées et bâtisses historiques, M. Zoukh a fait savoir que 400 dossiers de familles résidant des bâtisses menaçant ruine dans le vieux Casbah étaient actuellement à l’étude en vue de leur attribuer prochainement des logements décents ».

Afin d’éviter l’occupation à nouveau des bâtisses de la Casbah après le relogement de leurs habitants, les accès seront condamnés en dur en attendant leur restauration progressive, a-t-il précisé.

Après s’être enquis de l’état d’avancement des travaux de mise en oeuvre du  PPSMVSS et des travaux de restauration des Palais, mosquées, sites historiques et d’aménagement des canalisations d’évacuation, M. Zoukh s’est félicité du lancement en force de ces travaux grâce à des compétences et expertises purement algériennes.

N.R

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :