AlgérieFranceNews

Leila Aïchi en campagne à Alger : L’agitation inutile du Makhzen

La campagne médiatique acharnée lancée par le Makhzen, à travers ses relais médiatiques et ses lobbys en France et ailleurs, contre la sénatrice Leila Aichi, suite à son investiture par «La République en Marche» du président Emmanuel Macron comme candidate du parti pour les prochaines élections législatives françaises, au titre de la 9ème circonscription des Français établis hors de France, n’a finalement servi à rien, sinon à révéler le sectarisme et l’étroitesse d’esprit des auteurs de ladite campagne.

Cette campagne, particulièrement hostile, qui reproche notamment à Mme AÏCHI ses positions, réelles ou supposées, vis-à-vis de la question du Sahara Occidental, voire même son origine algérienne dont elle est légitimement fière, avait d’ailleurs pris des dimensions démesurées frôlant le ridicule et faisant parfois oublier à ses instigateurs qu’il s’agissait en l’occurrence d’une échéance électorale française et non pas marocaine. Comme expression ultime de leur désespoir, les adversaires déclarés de Mme Aïchi ont alors tenté, et relativement réussi, de tromper l’opinion publique en faisant croire que la candidature de Mme Aïchi a été retirée suite aux pressions exercées par les lobbys du Makhzen sur le Président Macron lui-même. Ce grossier mensonge n’a semble-t-il pas résisté longtemps puisque une source bien introduite au niveau de l’Elysée a révélé que Mme Aïchi est la seule candidate officielle de « La République en Marche » pour la 9ème circonscription des Français établis à l’étranger et qu’elle est la seule candidate à pouvoir se prévaloir du soutien dudit mouvement politique et d’utiliser cette qualité sur ses documents électoraux. Cette information a été confirmée par l’affiche de campagne de la candidate où l’on peut voir les photos de Mme Aïchi et du président Macron frappée du slogan «Votez Leila Aïchi, la candidate d’Emmanuel Macron». Du reste, l’administration française chargée des opérations électorales a déjà imprimé et fait parvenir aux ambassades et consulats français concernés les bulletins de vote en bonne et due forme qu’auront à utiliser les électeurs choisissant Mme Leila Aïchi pour occuper ce siège parlementaire tant convoité. De surcroit, Mme Aïchi, qui a déjà entamé ses activités de campagne, s’est rendue en Tunisie, la première étape d’une tournée qui la mènera dans plusieurs pays africains relevant de la 9ème circonscription. Dans ce contexte, nous croyons savoir qu’elle se rendra, dans ce même objectif, en Algérie les 2 et 3 juin prochain.
Cette campagne, particulièrement hostile, qui reproche notamment à Mme AÏCHI ses positions, réelles ou supposées, vis-à-vis de la question du Sahara Occidental, voire même son origine algérienne dont elle est légitimement fière, avait d’ailleurs pris des dimensions démesurées frôlant le ridicule et faisant parfois oublier à ses instigateurs qu’il s’agissait en l’occurrence d’une échéance électorale française et non pas marocaine.

Comme expression ultime de leur désespoir, les adversaires déclarés de Mme Aïchi ont alors tenté, et relativement réussi, de tromper l’opinion publique en faisant croire que la candidature de Mme Aïchi a été retirée suite aux pressions exercées par les lobbys du Makhzen sur le Président Macron lui-même.

Ce grossier mensonge n’a semble-t-il pas résisté longtemps puisque une source bien introduite au niveau de l’Elysée a révélé que Mme Aïchi est la seule candidate officielle de « La République en Marche » pour la 9ème circonscription des Français établis à l’étranger et qu’elle est la seule candidate à pouvoir se prévaloir du soutien dudit mouvement politique et d’utiliser cette qualité sur ses documents électoraux.

Cette information a été confirmée par l’affiche de campagne de la candidate où l’on peut voir les photos de Mme Aïchi et du président Macron frappée du slogan «Votez Leila Aïchi, la candidate d’Emmanuel Macron». Du reste, l’administration française chargée des opérations électorales a déjà imprimé et fait parvenir aux ambassades et consulats français concernés les bulletins de vote en bonne et due forme qu’auront à utiliser les électeurs choisissant Mme Leila Aïchi pour occuper ce siège parlementaire tant convoité.

De surcroit, Mme Aïchi, qui a déjà entamé ses activités de campagne, s’est rendue en Tunisie, la première étape d’une tournée qui la mènera dans plusieurs pays africains relevant de la 9ème circonscription. Dans ce contexte, nous croyons savoir qu’elle se rendra, dans ce même objectif, en Algérie les 2 et 3 juin prochain.

Source de l’article : Elwatan.com 24/05/2017

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :