Analyse

L’EI pratiquement défaite reste que les USA n’entendent pas décrocher en Syrie

L’EI pratiquement défaite reste que les USA n’entendent pas décrocher en Syrie

Par : Kharroubi Habib

En Syrie il n’y a plus de territoire sous le contrôle de l’organisation terroriste autoproclamée l’Etat islamique. Ce qui subsiste ce sont des bandes armées qui se terrent dans des zones désertiques mais privées de la capacité d’opposer une résistance organisée et coordonnée à l’opération de nettoyage entreprise contre elles par les forces loyalistes syriennes. La Russie dont l’aide militaire a été sollicitée par le pouvoir légal syrien a pris acte de cette réalité et pris la décision de rapatrier le gros du contingent des troupes qu’elle a déployées dans le pays. Ce que les Etats-Unis n’envisagent pas de faire malgré que leur présence militaire en Syrie n’ait aucune justification légale et a été dénoncée par les autorités de Damas en tant que violation de la souveraineté de l’Etat syrien.

Washington qui a pris prétexte de la résolution 2249 du Conseil de sécurité des Nations unies invitant les Etats membres qui en ont la capacité à « prendre toutes les mesures nécessaires conformément au droit international en particulier de la Charte des Nations unies sur le territoire placé sous le contrôle de l’EI en Syrie et en Irak, à redoubler d’efforts et à coordonner leurs efforts pour prévenir et réprimer les actes terroristes commis spécifiquement par l’EI et les entités associées à El Qaïda et à éliminer le refuge qu’ils ont créé » pour déployer une force militaire dans le nord-est de la Syrie dont l’effectif est allé en gonflant alors même que l’objectif pour lequel elle est censée être dépêchée est pratiquement atteint. Le plus grave est que les militaires américains dont la présence sur le sol syrien est en elle-même une violation irrécusable du droit international et non voulue par l’autorité légale syrienne ont reçu mission de former une prétendue «armée syrienne libre» qu’ils constituent en amalgamant les rescapés des groupes armés affiliés à l’EI et à El Qaïda et d’approvisionner en armement et subsides les autres groupes djihado-terroristes qui ailleurs sur le territoire syrien persistent à combattre les forces loyales à Damas.

Par la mission qu’ils ont fixée à leur corps expéditionnaire militaire en Syrie, les Américains démontrent qu’ils ne sont pas dans ce pays uniquement motivés par le but d’en finir avec l’organisation terroriste l’EI, mais qu’ils y ont pris pied avec l’intention primordiale pour eux de renverser le régime de Bachar El Assad. A tout point de vue, le comportement des Etats-Unis en Syrie est manifeste de leur mépris de la légalité internationale qu’ils s’empressent de dénoncer hypocritement chez d’autres Etats qui contestent la « pax americana » qu’ils veulent imposer au monde. Il est également éclairant sur leur refus de prendre acte qu’en Syrie s’est établi un rapport de force qui rend irréalisable l’objectif de leur présence militaire dans ce pays, et de s’inscrire dans un processus de recherche d’une solution politique négociée pour mettre fin au conflit.

Le pire est que Washington s’entête dans son projet comme le prouve sa décision de maintenir son contingent militaire en Syrie même après la défaite totale de l’EI et la disparition de son pseudo-«khalifat islamique». Décision dont il en découle que la paix des armes en Syrie ne sera pas au rendez-vous après cette échéance car le régime de Damas et c’est légitime ne restera pas les bras croisés face à l’occupation d’une partie de son territoire national. Il en résultera inéluctablement une confrontation qui tournera au désavantage de l’occupant du fait qu’il évolue en milieu hostile et dans une région où sa présence fait désormais plus problème que le maintien au pouvoir en Syrie de Bachar El Assad et de son régime.
KH.H

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :