InternationalL’Edito de Mr CHOUAKI MohammedNewsSanté

L’Edito – OMS : La moitié de l’humanité confinée

« Il n'y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection", a prévenu l'Organisation Mondiale de la Santé, incitant à ne pas relâcher les efforts, car la menace d'une deuxième vague mortelle plane toujours. C’est ce qu’a rapporté dimanche matin.

L’Edito – OMS : La moitié de l’humanité confinée

Lille par : Mohammed CHOUAKI

« Il n’y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection », a prévenu l’Organisation Mondiale de la Santé, incitant à ne pas relâcher les efforts, car la menace d’une deuxième vague mortelle plane toujours. C’est ce qu’a rapporté dimanche matin.

Le seuil symbolique des 200.000 morts du nouveau coronavirus a été franchi samedi soir, dont près de 90% en Europe et aux Etats-Unis, au moment où l’OMS émettait des réserves sur la délivrance de « passeports immunitaires », une idée émise dans certains pays pour accompagner le déconfinement.

Avec plus de 53.000 décès, les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts suivis par l’Italie (26.384), l’Espagne (22.902), la France (22.614) et le Royaume-Uni (20.319).

La moitié de l’humanité reste confinée et en Espagne, troisième pays le plus endeuillé du monde, les enfants trépignent, pressés de sortir de leur maison pour la première fois depuis six semaines. Le pays, soumis depuis le 14 mars à un confinement extrêmement strict prolongé jusqu’au 9 mai inclus, interdisait jusqu’à présent aux moins de 14 ans de sortir, même accompagnés de leurs parents.

En Iran, où la maladie a tué 5.650 personnes selon les chiffres officiels, le mois du jeûne a commencé en pleine crainte d’une recrudescence de l’épidémie, deux semaines après le début de la réouverture partielle des commerces.

Le coordinateur de la lutte contre la maladie à Téhéran Alinéa Zali a critiqué « des réouvertures faites à la hâte », tandis que Mohammad Mehdi Gouya, le directeur du département des maladies infectieuses au Ministère de la Santé, évoque « des signes d’une nouvelle recrudescence » des cas dans certaines provinces.

L’allègement des mesures de quarantaine décidé dans certains Etats va souvent de pair avec de nouvelles règles de circulation et de vie.

La course est engagée entre laboratoires pour trouver le remède au coronavirus avec une demi-douzaine d’essais cliniques, notamment au Royaume-Uni et en Allemagne.

Lancée par l’OMS, une initiative regroupant plusieurs pays d’Europe, le continent le plus endeuillé avec plus de 122.000 décès, sur plus de 200.730 au total dans le monde, vise à accélérer la production de ces traitements, tests et vaccins. Mais ni la Chine, d’où est partie la pandémie fin 2019, ni les Etats-Unis ne s’y sont associés.

Aux Etats-Unis, le pays qui déplore le plus lourd bilan, Donald Trump a promulgué un nouveau plan d’aide de près de 500 milliards de dollars, pour soulager entreprises et hôpitaux. Il y a urgence : le Produit intérieur brut Américain devrait plonger de 12% ce trimestre.

Au Brésil, où le Président d’extrême droite Jair Bolsonaro est accusé de passivité face à la pandémie, les habitants des favelas ont décidé d’agir de leur propre chef.

« La favela doit se battre car si elle attend le gouvernement, elle n’y arrivera jamais », explique Thiago Firmino, un guide touristique de 39 ans qui s’est porté volontaire pour désinfecter les ruelles de son quartier, la favela Santa Marta à Rio de Janeiro.

M.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :