AlgérieInternationalL’Edito de Mr CHOUAKI MohammedNews

L’EDITO  : Nous ne voulons pas de ceux qui ont trahi leur patrie parmi nous !

Pourquoi l’Algérie n’a-t-elle pas fermé ses frontières aux réfugiés Syriens pendant les années de crise et elle le fait aujourd’hui ? Il y a sûrement des raisons et certainement une raison d’Etat. Et puis, pourquoi ces « personnes » voyagent-elles avec de faux passeports et dépensent-elles de grosses sommes d’argent, si elles n’étaient pas chargées de semer le chaos dans notre pays. Nous faisons allusion, mais sans illusion, en particulier aux éléments de « l'Armée Libre » et de « l’opposition » syrienne, qui ont perdu le pari de renverser Assad et ont contribué à la destruction de leur pays ?

L’EDITO
Nous ne voulons pas de ceux qui ont trahi leur patrie parmi nous !

Par : Mohammed Chouaky

Pourquoi l’Algérie n’a-t-elle pas fermé ses frontières aux réfugiés Syriens pendant les années de crise et elle le fait aujourd’hui ? Il y a sûrement des raisons et certainement une raison d’Etat. Et puis, pourquoi ces « personnes » voyagent-elles avec de faux passeports et dépensent-elles de grosses sommes d’argent, si elles n’étaient pas chargées de semer le chaos dans notre pays. Nous faisons allusion, mais sans illusion, en particulier aux éléments de « l’Armée Libre » et de « l’opposition » Syrienne, qui ont perdu le pari de renverser Assad et ont contribué à la destruction de leur pays ?

C’est le droit de l’Algérie, mais aussi le devoir des autorités Algériennes de les empêcher d’entrer dans notre pays afin de préserver notre sécurité après qu’il ait été confirmé que c’était des éléments de l’Armée Libre venus d’Alep. Accusé l’Algérie d’expulser des réfugiés est inadmissible, elle qui n’a jamais fermé ses frontières pour des raisons humanitaires. Les preuves sont là pour démontrer qu’il y a des centaines de milliers de réfugiés pris en charge par l’Etat Algérien. Pourquoi n’ont pas été expulsés. L’Etat expulse, et il est dans son droit, les nouveaux arrivants douteux. Le plus étonnant est que ces accusations parviennent des Nations Unies et d’ONG internationales.

Il faut reconnaître que ceux qui n’ont pas pitié de leur pays et contribuent à sa destruction et conspirent avec les étrangers ne peuvent pas avoir pitié des autres pays, et leur choix de la destination de l’Algérie consiste uniquement à se venger de l’Algérie de ses positions face aux prétendues révolutions qui ont détruit un certains nombre de pays Arabes.

Les réfugiés ne voyagent pas en avion et ne traversent dans la grande quiétude plusieurs pays, notamment la Turquie, le Soudan, la Mauritanie et le Mali. Pourquoi ne se sont-ils pas installés dans l’un de ces pays s’ils n’avaient pas l’intention de mettre en œuvre un stratagème de nuisance dans notre pays ? Et pourquoi ceux qui accusent l’Algérie, n’aident pas ces « réfugiés » à s’installer dans ces pays au lieu de blâmer notre pays ?

Nous n’avons pas des leçons à recevoir des supposées organisations de défense des droits de l’homme, nous avons vécu et subi les affres du terrorisme par des groupes terroristes il y a quelques années de cela.  Les Nations Unies qui craignent pour les réfugiés bloqués dans notre sud, devraient  pleurer sur ce qui se passe au Yémen et sur les enfants qui vivent la guerre et souffrent de la faim et des maladies. Les autorités Algérienne savent comment défendre le pays des complots les plus ignobles, et nous, nous savons que l’Algérie a été et continue d’être une cible à détruire après avoir anéanti la Syrie. Une grande question : S’ils étaient vraiment des réfugiés, pourquoi des groupes armés les acheminent-ils jusqu’à  nos frontières dans le sud ?

On se rappelle encore et toujours du rôle subversif pendant la décennie rouge en Algérie de certaines organisations de défense des droits de l’homme qui se prétendaient être des organisations non gouvernementales. Nous savons très bien quelle est leur stratégie pour la mise en place d’agendas de mise à mort des pays. Ces gestations pour la défense de ces immigrés présumés ne sont pas innocentes.
Que les éléments de l’Armée Libre se rendent au Qatar ou en Turquie pour être abrités, des pays qui ont recruté ces personnes pour détruire leur propre pays. L’Algérie est trop difficile pour eux et notre principe n’est pas négociable : « nous ne permettrons jamais à ceux qui ont trahi leur pays de vivre parmi nous … C’est impossible, impossible ».

M.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :