L’Edito de Mr CHOUAKI Mohammed

L’édito de Mohammed Chouaki : Le monde est… foot !!  

L’édito 

Le monde est… foot !!

Par : Mohammed CHOUAKI

Le monde est foot depuis quelques jours déjà, et il le sera pendant un mois au plaisir des puristes, mais pas que. Le monde est foot, le monde est fou… Coupe du monde oblige, tant mieux, cela change un peu des guerres, des conflits, des malheurs et des drames. Le monde est fou de cette balle ronde qui court dans tous les sens sur des terrains, et il aime l’être, tout simplement parce que c’est le seul événement au monde qui regroupe peuples, cultures générations diverses et pays du vaste monde qui est le nôtre. Le beau et l’agréable c’est que ça fait dans un esprit de paix et de joie, gaieté et de couleurs. C’est vraiment le monde en paix, d’abord avec lui même, et puis avec et entre peuples.

La coupe du monde de football c’est également le plus grand spectacle planétaire qui n’a pas d’égal. Le football est le sport et le  spectacle universels le plus suivi. Seul l’autre événement sportif mondial, les Jeux Olympiques, se prétend comme rival. Mais le ballon rond prend le dessus, par ce qu’il y a de la magie et des couleurs sur les terrains et dans les airs. Les peuples, les Etats, les nations et les pays hissent leurs équipes nationales au plus haut et elles deviennent des références.

Qui n’aime pas le football ? Qui ne suit pas ce sport à longueur d’année ? Qui peut rater une coupe du monde ? Est-ce vraiment une drogue, est-ce l’opium des peuples ? Est-il sincèrement saint ce monde sportif avec ses finances, ses richesses et son argent qui donne le tournis ? Au delà de ses questionnements valables, il faut dire que ce football mondial, c’est surtout une échappatoire pour les peuples pauvres, en difficulté, en conflit, en guerre. Pour eux c’est le grand moment de répit, même limité dans le temps. Ce monde à ces lettres de noblesse, avec de bons et beaux moments qui font oublier les malheurs des peuples et leurs drames et font sécher les larmes de la tristesse et de la désolation.

Le foot, et surtout la  coupe du monde, fait oublier la politique et sa sournoiserie, les politiques et leur hypocrisie, les riches et leur arrogance financière. Les pauvres, prennent le relais pendant un mois et détiennent le pouvoir absolu pendant ces 30 jours de rêves dans un monde réel souvent cruel pour les pauvres, les damnés de la terre et les misérables. Ces derniers, s’agrippent au foot et aux coupes du monde. Ils se font plaisir et vivent pleinement le spectacle planétaire.

Sur un petit écran, dans des foyers détruits en Syrie, au Yémen, le bruit des bombardements laisse place à un spectacle beaucoup plus joyeux qui se fraye un chemin dans la pénombre de a guerre. En Palestine, on essaye d’oublier un peu cet occupant encombrant pour vivre de belles soirées de foot. Dans l’Afrique pauvre, les enfants oublient leur faim et scandent un pays africain, histoire de rêver un peu, de planer un peu et surtout sourire et rire. Au fin fond de l’Amérique latine, le foot prend le pas sur la mal vie et la misère et on oublie pour un temps les ravages de la drogue, de la délinquance et du crime.

Vivement une coupe du monde tous les 4 ans et heureusement que ça existe, sinon ce monde serait devenu fou, au lieu de  vivre Foot…

CH.M   

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :