AlgérieNewspolitique

Bouhadja: « Je ne démissionnerai pas »

La grande question qui se pose et qui revient sur toutes les lèvres porte sur la position du Président de l’Assemblée Nationale et que certaines voix veulent son « exécution » et sa mise à l’écart.

 

Bouhadja: « Je ne démissionnerai pas »

Par : Mohammed CHOUAKI

La grande question qui se pose et qui revient sur toutes les lèvres porte sur la position du Président de l’Assemblée Nationale et que certaines voix veulent son « exécution » et sa mise à l’écart.

Rien ne va plus donc au sein de l’Assemblée Nationale en Algérie. Les tiraillements sont provoqués de toutes parts et visent essentiellement le Président Saïd Bouhadja. Et, incontestablement, l’Assemblée Nationale « vit une crise très grave » à un point tel que l’on s’aventure vers l’impossible à cause des réticences des uns et des autres.

Nul n’apporte et ne rapporte des faits concrets reprochés au Président militant du FLN, le Parti le plus représentatif numériquement. Face au blocage de ses instances par les partis de la majorité, réclamant le départ du P/APN Saïd Bouhadja, des voix s’élèvent pour demander la dissolution du parlement…à quelques mois des élections Présidentielles.

Cette crise ne cacherait-elle pas des enjeux autres et purement politiciens ?

Des formations politiques gravitant autour du pouvoir, à l’instar du Parti El Karama, Présidé par Mohamed Ben Hamou, ou encore le MPA d’Amara Benyounès ont évoqué cette éventualité, souligne notre confrère Algérie Focus.

Selon des politiques, la situation actuelle ne peut être résolue que par une dissolution pure et simple de l’APN. Ces deux formations proches du pouvoir pensent que l’entêtement des élus de la majorité à bloquer toutes les instances de cette institution pour mettre la pression à Saïd Bouhadja finira par provoquer une grave crise institutionnelle. Un point de vue sans doute partagé par d’autres partis satellites du pouvoir.

« La résistance légitime de Bouhadja sert de motif à la dissolution de l’APN qui serait décidée en haut lieu. Autrement dit, la crise au sein de l’APN n’est que le symptôme d’une crise plus grave au sommet et dont la dissolution serait une des pistes de dénouement », assure une source au FLN.

Après avoir annulé une rencontre prévue ce mardi 2 octobre entre le Président de l’Association d’amitié Algéro-Japonaise et l’ambassadeur du Japon à Alger,  le Ministère des Affaires Etrangères vient d’adresser un courrier à toutes les ambassades accréditées en Algérie  pour les informer de la nécessité de reporter toutes les activités qu’elles ont prévues avec les commissions parlementaires  de l’Assemblée Populaire Nationale. Cette décision a été prise le lendemain d’une déclaration tonitruante faite par le Président de l’APN à Liberté dans laquelle il soutient qu’il ne démissionnerait pas de son poste quitte à ce que l’APN soit dissoute.

« Je ne démissionnerai pas parce que je ne reconnais pas avoir commis des erreurs […] Je reste quitte à provoquer la dissolution de l’APN » a-t-il affirmé. Cette situation inédite laisse entendre qu’il y a une sérieuse volonté d’aller vers la dissolution de l’APN puisque, nous explique une source de l’intérieur du FLN, « si c’était Saïd Bouhadja qui posait problème, il aurait été démis de ses fonctions sans aucun problèEn effet, selon notre source, « la résistance de Bouhadja sert de motif à la dissolution de l’APN qui serait décidée en haut lieu. Autrement dit, la crise au sein de l’APN n’est que le symptôme d’une crise plus grave au sommet et dont la dissolution serait une des pistes de dénouement », assure notre source. Toutefois aucune précision n’est donnée ni sur la nature de la crise au sommet, ni sur les parties concernées, ni même sur les raisons de la dissolution de l’Assemblée Nationale  et les objectifs recherchés à travers cela. Même Ould Abbes reste bouche cousue…

 CH.M

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :