L’Edito de Mr CHOUAKI MohammedNews

L’Edito : Algérie : La course vers la sortie

Tayeb Belaïz a donné le coup de starter. La course vers la sortie est d’ores et déjà engagée. La série B va défiler, selon les prévisions des uns et des autres et l’on assistera, alors très probablement, à des départs en série à la grande satisfaction du Peuple et à la concrétisation de certaines revendications. Belaïz a donc ouvert la voie. Il montre le chemin au reste du trio. Le même jour, le vice-Ministre de la défense met en avant le holà face à certaines manigances pour déstabiliser le pays. Gaïd Salah a, depuis Ouargla, mis le doigt sur la plaie en évoquant « les réunions suspectes qui se tiennent dans l’ombre pour conspirer autour des revendications du Peuple et afin d’entraver les solutions  de l’Armée Nationale Populaire et les propositions de sortie de crise ».

L’Edito :

Algérie : La course vers la sortie

Lille par : Mohammed CHOUAKI

Tayeb Belaïz a donné le coup de starter. La course vers la sortie est d’ores et déjà engagée. La série B va défiler, selon les prévisions des uns et des autres et l’on assistera, alors très probablement, à des départs en série à la grande satisfaction du Peuple et à la concrétisation de certaines revendications.

Belaïz a donc ouvert la voie. Il montre le chemin au reste du trio. Le même jour, le vice-Ministre de la défense met en avant le holà face à certaines manigances pour déstabiliser le pays. Gaïd Salah a, depuis Ouargla, mis le doigt sur la plaie en évoquant « les réunions suspectes qui se tiennent dans l’ombre pour conspirer autour des revendications du Peuple et afin d’entraver les solutions  de l’Armée Nationale Populaire et les propositions de sortie de crise ».

Comme les deux autres B, cette fois-ci, les travailleurs exigent le départ immédiat de Sidi Saïd, Sidi Saïd qui, il y a à peine quelques jours, déclarait qu’il ne se portera pas candidat à un nouveau mandat à la tête de l’UGTA. Donc aux 2B, viennent s’ajouter les 2S qui ne sont, en fait, qu’une seule et même personne.

Des centaines de syndicalistes et de travailleurs se sont rassemblés hier devant le siège central de l’Union Générale de Travailleurs Algériens (UGTA) à Alger, pour réclamer le départ du Secrétaire Général de la centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd.

Les manifestants, venus de plusieurs régions du pays, ont occupé la rue Aissat Idir où se trouve le siège de l’UGTA, fermé depuis la matinée, en scandant des slogans hostiles à Sidi Saïd.

Sur les banderoles brandies par les manifestants, on peut lire notamment « Oui pour une UGTA des travailleurs », « Sidi Saïd ne nous représente pas », ou encore « Respect de la volonté populaire ».

« Nous voulons récupérer l’UGTA et la mettre au service des travailleurs, en la remettant sur la voie tracée par feus Aïssat Idir et Abdelhak Benhamouda », réclame un des syndicalistes, regrettant que depuis « l’arrivée de Sidi Saïd à la tête de l’UGTA, la centrale syndicale est au service du patronat ». Outre ces revendications, d’autres syndicalistes et travailleurs, issus des différentes entreprises publiques, ont saisi l’occasion pour réitérer leurs revendications sociales, telles que la suppression de l’Impôt sur le revenu global (IRG), notamment pour les retraités.

M.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :