AlgérieEconomieNews

Le soleil au service des collectivités

Le soleil au service des collectivités

Par : Abdelkader DJEBBAR

Dans certains pays, la consommation électrique pour l’éclairage public est presque nulle tellement l’énergie solaire fait   des économies en faisant appel aux cellules photovoltaïques. Au Canada, par exemple, même certains panneaux de la circulation routière exploitent le soleil. En Algérie, les municipalités consomment quelque 80% de la production nationale.

Dans son intervention au terme des travaux d’une conférence sur l’efficacité énergétique, M. Bedoui a affirmé que les collectivités locales avaient un rôle important dans la réalisation de la transition énergétique à laquelle elles doivent s’inscrire en développant et en encourageant les projets qui recourent aux énergies renouvelables, la rationalisation de la consommation et la mise en place de règles pour relever les défis du développement durable, à travers “une approche cohérente s’inscrivant dans un cadre intégré pour la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au niveau local”.

Le Ministre a mis en avant, dans ce sens, l’importance des collectivités locales dans la réalisation des objectifs du programme national des énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Le rôle des collectivités locales doit se traduire à travers la généralisation de l’utilisation de l’énergie solaire, l’acquisition d’équipements à faible consommation d’énergie et l’adoption de comportements de nature à réduire la consommation, notamment en matière d’éclairage public, établissements administratifs, écoles, mosquées ainsi qu’au niveau des structures publiques situées dans les zones enclavées, les régions agricoles et les espaces d’activités, a ajouté M. Bedoui. Tout un programme!

Le Ministre a fait savoir également que l’objectif escompté était de mettre en place un nouveau modèle pour la consommation de l’énergie au niveau des collectivités locales axé sur une consommation rationnelle et l’utilisation de toutes les alternatives possibles pour maitriser les couts et augmenter les revenus, outre l’adoption des bases du développement durable.

Il a expliqué, dans ce contexte, que les factures de l’électricité et du gaz étaient devenues un lourd fardeau sur les budgets des communes, particulièrement l’éclairage public, premier consommateur d’énergie.

C’est sur cette base -poursuit M. Bedoui- qu’un programme ambitieux a été tracé pour développer l’utilisation des énergies renouvelables au niveau des territoires et des biens dépendant des collectivités locales, ce qui contribuera, a-t-il dit, à réduire les taux de consommation, protéger l’environnement et encourager la création d’un nouveau tissu d’entreprises économiques.

Au niveau des wilayas du Sud, le pari des énergies renouvelables est devenu ” une exigence et non un choix”, a-t-il dit, avant d’affirmer que les Collectivités locales sont appelées à valoriser les ressources de l’énergie solaire et développer des projets locaux, notamment dans le domaine de l’éclairage public.

Il a également affirmé que l’énergie occupe une place importance dans le développement socio-économique local, indiquant qu’elle fait partie des éléments essentiels de l’ensemble des activités de production et de services.

A.D

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer