AlgérieNews

Le Ridicule ne tue pas !  

De nos jours une vague déferlante de fausses rumeurs, de fausses nouvelles jamais égalées auparavant. On tue mère et père en sacrifice pour avoir la notoriété par n’importe quel moyen.

Le Ridicule ne tue pas !  

Par : Mohammed CHOUAKI

De nos jours une vague déferlante de fausses rumeurs, de fausses nouvelles jamais égalées auparavant. On tue mère et père en sacrifice pour avoir la notoriété par n’importe quel moyen.

A dessein on s’attire la foudre des paparazzi, des masses-média, on s’y complet, on s’y délecte, pourvu qu’on soit « connu ».

Le phénomène s’amplifie de plus en plus aux détriments d’informations justes et exactes, avec « évidences » et « preuves » à l’appui la faute incombe, quelques-peu, aux médias qui se relayent instantanément les nouvelles justes ou fausses, soit-elles, sans vérifier précocement l’origine, la nature et l’exactitude de l’information. Ainsi, est naît le vouloir du siècle présent la vitesse, la rapidité dans l’exécution avec l’avalanche de l’information qui s’abat sur nos têtes.

Ailleurs, exclue de toutes ambiguïtés, elle est distillée, décantée, vérifiée minutieusement, passée au crible et enfin diffusée, malgré ces précautions draconiennes, ils s’y glissent des erreurs intentionnellement ou pas. Beaucoup de diffusions inappropriées voire erronées sont prises à tour de bras par des relais tels que Facebook, WhatsApp, Skype, YouTube etc.… Nos lecteurs, malgré leurs vigilances, leurs jugements critiques et commentaires acerbes tombent dans le panneau et la boucle est bouclée.

On voyage à travers le monde, on diffuse des vidéos, on multiplie les déclarations. Ce battage-médiatique, ce matraquage nous laissent« perplexe ». Dans leurs vidéos nos « chantres de la liberté » s’en donnent à cœur-joie. D’après certains réseaux, certains médias et de certaines personnes qui se croient dans le sensationnel intentionné ou mal intentionné. Qui veulent soit-soit-disant « nettoyer », « réhabiliter », ils sont partis faire un musée d’une masure qui n’a rien à voir avec notre Président de la République. On parle d’une ancienne bâtisse de la famille des Bouteflika  en omettant le fait même que cette « ruine » a été vendue le 18 Juin 1941 par le grand père du Président. (Ci-joint acte de vente authentique). 

Or, On s’entête, on signe et on persiste, en trompant son monde et criant à tue-tête qu’on veut nettoyer la demeure-vestige pour l’honneur de l’Algérie. En fait assainir notre cher pays, à tort ou à raison chaque « artiste » y met du sien probablement par « patriotisme » ou par calcul électoral. Photos….

L’honneur de l’Algérie est tout à fait ailleurs et nul besoin de tant de prouesses messianiques pour le réhabiliter.

Ces propagandistes notoires hors-paire s’ingénient à trouver de pseudo-opportunités pour faire parler d’eux, c’est uniquement et seulement le but recherché de ce tapage médiatique fallacieux. Ce qu’il est important de savoir, c’est que la vraie maison du Président Abdelaziz Bouteflika est ailleurs. Elle se trouve rue TARIK MADROUMA pas loin du Stade d’Oujda. Ci-joint photos Authentiques !

Prendre l’Algérie et son Président en otage pour satisfaire ses bas instincts de prédateurs, en tirer des profits personnels est une niaiserie flagrante digne des « chimpanzés » assoiffés de pouvoir. Nos renards attendent que le fromage tombe du ciel, oubliant que le « corbeau » est tenace, extrêmement jaloux pour l’Algérie, son indépendance, et loin d’être dupe. Ils oublient que ce corbeau est le peuple Algérien, ce corbeau vaillant qui défend bec et ongles l’Algérie, son Président (quand on l’attaque gratuitement), son honneur, sa dignité, son honorabilité avec une vigilance adéquate et raisonnée pour son futur. Fustiger l’Algérie, son Président, son peuple est l’apanage des sots, des idiots. Ce peuple à voté, il sait pourquoi et pour qui, il votera, saura pourquoi et pour qui !!! L’histoire retiendra.

Nous sommes submergés de fausses rumeurs ! L’essence de la fausse rumeur est un phénomène extravagant extrêmement dévastateur, utilisé et instrumentalisé à mauvais escient, salutaire utilisé à bon escient  !!!

Le psycho-sociologue le défini comme une arme efficace ou redoutable, selon le besoin. Elle naît à partir de bribes, de discussions banales. L’auteur s’ingénie à déployer des ressources de charme et de séduction pour l’étoffer dans un tissu doré de mensonge et la présenter comme une réalité évidente.

En vérité elle charrie une pseudo-évidence.La persuasion et l’éloquence de l’auteur capte l’attention de l’auditoire dont le champ de conscience est large, mais le faisceau d’incidence réelle est ouvert, puissant tel un rayon de soleil voire un rayon laser, très fin, moins fin que le diamètre d’un cheveu, ce qui lui procure la capacité de s’incruster sinueusement dans le champ du subconscient.

La stratégie consiste à distiller l’information par bribes, puis par injections invectives à petites doses, puis à doses moyennes, et enfin à bombardements intensifs continuels avec amplification de la nouvelle, et la rendre omniprésente, presque omnisciente à travers le globe par le truchement des médias et autres…

La répétition à outrance, axiomes-substrat de ressassé entre la fiction et la réalité, ce qui provoque, d’abord une incision infime dans le champ du doute, ensuite un engrenage de délitement s’instaure jusqu’à la disparition totale laissant la place entière à la fausse rumeur en tant que vérité implacable bien admise avec ses évidences chatoyantes.

M.CH

 

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Close
Close
Close