Le professeur Chitour prochainement à Montréal

Le professeur Chitour prochainement à Montréal

Par : M. AZZEDE

« Pour sauver le pays il faut passer de l’ébriété à la sobriété énergétique » C’est dans ce sens que l’on s’attend à ce que le professeur Algérien Chitour s’étalera le 5 août prochain dans la conférence qu’il animera à l’école polytechnique de Montréal, au Canada.

La citation est assez significative pour l’Algérie au moment où des efforts certains sont entrepris pour sortir le pays du marasme provoqué par la chute du prix du pétrole, entre autres. La conférence portera sur le thème : « le nouvel ordre énergétique : Défis et opportunités du développement durable »

La conférence est organisée par LECODEV (Leaders et Experts pour la Coopération et le Développement), « un organisme à but non lucratif visant à ancrer le partenariat et les échanges entre les pays développés et les pays émergents. La mission de LECODEV est d’encourager la coopération entre les acteurs du développement durable ainsi que de valoriser, partager et transférer l’expertise et les connaissances, aux communautés locales, pour, finalement, les intégrer d’une manière structurante à l’avantage des parties concernées ».

Dans un entretien relativement récent avec le journaliste Chérif Bennaceur du quotidien Le soir d’Algérie, le professeur Chitour ne met pas de gants. Il est direct et sans ambiguïté.

En matière de consommation énergétique, «si nous ne faisons pas attention, nous serons déstabilisés», à terme, a indiqué le professeur émérite Chems-Eddine Chitour, docteur ingénieur, docteur ès sciences et directeur du Laboratoire de valorisation des énergies fossiles à l’École polytechnique d’Alger (ENP).

Estimant que le pays «manque de visibilité concernant la transition énergétique que nous devons mettre en place», le professeur Chitour plaidera dans cet entretien pour la rationalisation de la consommation énergétique, le passage d’un modèle d’«ébriété» à celui de la «sobriété».

L’opportunité selon cet universitaire en thermodynamique et économie d’énergie de plaider la mise en œuvre d’une stratégie énergétique, le réajustement des tarifs et la promotion des énergies renouvelables. Cela, tout en insistant sur la nécessité de bien en expliquer les enjeux aux Algériens, de manière pédagogique, graduelle et consensuelle.

Chems-Eddine Chitour explicitera à titre d’exemple l’utilité de la carte-carburant, une carte à puce qui fixe un plafond annuel de consommation des carburants sur la base d’un prix administré mais revu légèrement à la hausse.

A.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *