MaghrebNews

Le Prix Mandela pour la sécurité décernée au Président Mauritanien

Le Président Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz vient de se voir décerner le prix Mandela 2018

Le Prix Mandela pour la sécurité décernée au Président Mauritanien

Nouakchott par : Bakari Guèye  

Le Président Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz vient de se voir décerner le prix Mandela 2018.

Le Jury du Prix Mandela pour la sécurité 2018 a, dans son procès verbal daté du 28 décembre 2018, indiqué que « ce prix représente une manière d’honorer Son Excellence le Président de la République pour sa vision stratégique et une consécration de son action au service du continent, une action au demeurant digne d’éloge ».

Le communiqué de l’Institut Mandela a ajouté que « le jury a accordé un intérêt particulier à la stratégie et aux politiques sécuritaires efficientes ainsi qu’au bilan positif en matière de lutte contre le terrorisme de son Excellence le Président Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, annonçant, de manière exceptionnellement unanime, primer le rôle de premier plan du Président Mauritanien au niveau du continent et l’effort consenti dans la sécurisation de la Mauritanie et de la région du Sahel ».

Le Président Mauritanien a été choisi parmi 3457 personnalités internationales portées candidates à ce prix suite à la validation de la proposition par plus de 100 personnalités mondiales.

Le jury est composé de Ministres, d’ambassadeurs, d’anciens officiers supérieurs, de personnalités de la société civile internationale, d’universitaires, d’intellectuels et d’experts de haut rang.

L’Institut Mandela, dont le siège se trouve dans la capitale Française, Paris, est lié dans le cadre d’un partenariat stratégique avec le secrétariat d’Etat Américain aux affaires étrangères, à l’Assemblée Nationale Française, à l’Observatoire international du terrorisme et aux associations et instances élues en France en plus d’Universités et d’écoles supérieures aux Etats Unis d’Amérique, en Europe et en Afrique ainsi que dans le monde Arabe.

Notons que le Président Mauritanien a joué un rôle majeur dans la création du G5 Sahel à Nouakchott en 2014.

Cette initiative qui est basée sur une approche novatrice associant sécurité et développement a été bien accueillie au niveau international.

C’est ainsi que le Conseil de Sécurité a dépêché des responsables pour rencontrer le chef de l’Etat Mauritanien pour l’écouter parler se son approche et de sa vision sécuritaire ainsi que du développement de l’espace du Sahel et du Sahara.

L’approche Mauritanienne, une stratégie qui fait des émules

De tous les pays du Maghreb, la Mauritanie est le plus démuni et passe pour être l’un des plus exposés aux affres du terrorisme.

Ainsi, de 2003 à 2011, le pays a été durement frappé par les attaques terroristes menées notamment par la katiba Al Forqane d’AQMI.

Mais, la mise sur pied d’une nouvelle stratégie militaire et la modernisation de l’armée (entrée en action de l’aviation) à partir de 2009 ont vite porté leurs fruits.

En effet, grâce à la création de zones militaires fermées sur les frontières Nord et des GSI (Groupes Spécialisés d’ Intervention), les résultats ne se sont pas fait attendre.

L’armée Mauritanienne a ainsi repris l’initiative et des opérations réussies ont été menées contre les camps d’AQMI au Nord du Mali.

Depuis, toutes les opérations d’AQMI contre la Mauritanie ont été déjouées.

Actuellement le Président Mauritanien prend quelques jours de vacances dans la zone de Bir Moghrein, à l’extrême Nord du pays, une zone qui jusqu’à une période récente était un no man’s land, une plaque tournante pour tous les trafics et un point de passage utilisé par les terroristes en direction de l’Algérie ou le Nord Mali.

En 2018, les festivités du 58ème anniversaire de l’indépendance nationale ont été décentralisées à Néma, capitale de la région du Hodh oriental aux confins de la frontière Malienne, non loin des zones où s’activent les groupes terroristes.

Ces séjours du Président Mauritanien dans des zones naguère jugés dangereuses confortent l’idée selon laquelle la situation sécuritaire est en nette amélioration.

Le G5 Sahel s’est trouvé renforcé avec la création de sa force commune que les dirigeants du monde ont acceptée et qui a bénéficié d’un important appui international marqué par une présence Arabe forte notamment à travers le soutien de l’Arabie Saoudite et de l’Etat des Emirats Arabes Unis.

Afin que l’appui du G5 Sahel se poursuive et permettent l’atteinte de ses objectifs sécuritaires et de développement, Nouakchott a abrité récemment le Forum des partenaires de l’organisation et des donateurs afin de parvenir à financer les investissements prioritaires dans la région du Sahel. Les résultats de cette rencontre ont dépassé les prévisions.

B.G

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :