Le Président Palestinien à une réunion du Conseil de sécurité à l’ONU le 20 février

Le Président Palestinien à une réunion du Conseil de sécurité à l’ONU le 20 février

NEW YORK (Nations unies) – Le Président Palestinien Mahmoud Abbas, critiqué récemment par Washington, prononcera une allocution devant le Conseil de sécurité de l’ONU le 20 février, a annoncé jeudi l’ambassadeur du Koweït aux Nations unies, Président en exercice du Conseil en février.

Sa venue est “importante” et “il s’exprimera devant le Conseil de sécurité”, a indiqué aux médias Mansour al-Otaibi. Le Koweït, dans le cadre de sa présidence du Conseil, est à l’origine de l’invitation faite au président palestinien. “Personne ne s’est opposé à sa venue”, a précisé l’ambassadeur koweïtien.

Le 25 janvier, l’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, avait vivement critiqué Mahmoud Abbas, en estimant, devant le Conseil de sécurité, que le dirigeant palestinien n’avait pas le courage nécessaire pour parvenir à un accord de paix avec Israël.

Auparavant, le président Donald Trump avait accusé les Palestiniens d’avoir “manqué de respect” aux Etats-Unis, lors du Forum économique mondial de Davos en Suisse.

“Nous n’allons pas courir après une gouvernance palestinienne qui n’a pas ce qu’il faut pour parvenir à la paix”, a dit Nikki Haley. “Pour obtenir des résultats historiques, nous avons besoin de dirigeants courageux”, a-t-elle ajouté.

Abbas “a rejeté tout rôle des Etats-Unis… Il a insulté le président américain”, a martelé l’ambassadrice. Tout en assurant que son pays était toujours “profondément engagé” pour parvenir à la paix.

Les relations sont très tendues entre les Etats-Unis et les dirigeants palestiniens depuis la reconnaissance unilatérale fin 2017 par les Etats-Unis d’El-Qods comme capitale d’Israël.

La semaine du 19 février sera riche à l’ONU en discussions sur le conflit israélo-palestinien car le Koweït a aussi prévu le jeudi 22 une réunion informelle sur ce sujet avec une participation de l’ex-président américain démocrate Jimmy Carter.

Aps

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *