AlgérieNewspolitique

Le Président Bouteflika est bien présent

Depuis l’officialisation de sa candidature pour un cinquième mandat Présidentiel, Abdelaziz Bouteflika est partout aussi bien en Algérie qu’en France, par exemple.  Il est sur toutes les chaînes de télévision de par le monde. Il y a, par exemple, deux jours c’est France télévision qui détaillait son parcours en Algérie et sur la scène politique internationale depuis 1999, lors de sa toute première investiture.

Le Président Bouteflika est bien présent

Lille par : Mohammed CHOUAKI

Depuis l’officialisation de sa candidature pour un cinquième mandat Présidentiel, Abdelaziz Bouteflika est partout aussi bien en Algérie qu’en France, par exemple.  Il est sur toutes les chaînes de télévision de par le monde. Il y a, par exemple, deux jours c’est France télévision qui détaillait son parcours en Algérie et sur la scène politique internationale depuis 1999, lors de sa toute première investiture.

Manifestement de plus en plus affaibli, il est, malgré tout, candidat à un cinquième mandat en Algérie. “Bien sûr, je n’ai plus les mêmes forces physiques qu’avant, chose que je n’ai jamais occultée à notre peuple, mais la volonté inébranlable de servir la patrie ne m’a jamais quitté et elle me permet de transcender les contraintes liées aux ennuies de santé”, a-t-il écrit dimanche 10 février, en annonçant sa candidature.

Le candidat Bouteflika, élu pour la première fois en 1999, est bien présent sur la scène politique Algérienne.. Il avait alors pour mission le retour de la cohésion nationale après les années de guerre civile. Il est entouré par d’influents conseillers politiques, militaires, économiques…. Des cercles de pouvoir qui, selon certains experts comme Brahim Oumansour, n’ont pas réussi à négocier sa succession. Abdelaziz Bouteflika devrait être réélu en avril prochain, affirme-t-on un peu partout.

Le 2 février, le Premier Ministre Ahmed Ouyahia, chef du Rassemblement National Démocratique (RND), principal allié du FLN, avait déjà estimé que l’état de santé de chef de l’Etat n’empêchait “pas sa candidature”. “Il a remporté la Présidentielle en avril 2014 dans ce même état”, avait-il souligné, prévenant que ce dernier n’animerait pas sa campagne. “Sa santé ne le lui permet pas et il n’en a pas besoin car le peuple le connaît”, avait-il plaidé.

Elu pour la première fois en 1999, le Président Algérien explique qu’il s’est d’abord “consacré (…) à rassembler de nouveau une nation meurtrie par la tragédie nationale et à engager la reconstruction d’un pays ébranlé par une crise multiforme”. Une allusion à la sanglante guerre civile qui a meurtri l’Algérie dans les années 1990.

“Dans la paix restaurée, le pays est devenu un vaste chantier, après une période difficile d’ajustement structurel économique et social douloureux. Les réformes se sont succédées dans de nombreux domaines, notamment ceux de la justice, de l’éducation, de l’administration et de l’économie. La démocratie ainsi que les droits et les libertés des citoyens ont enregistré de grandes avancées”, affirme encore Abdelaziz Bouteflika.

Dans le même temps, il désamorce les critiques de ceux qui l’accusent de vouloir accaparer le pouvoir à son profit ou celui de son clan. S’il est réélu, il promet la convocation d’une “Conférence nationale” regroupant “toutes les forces politiques, économiques et sociales de la Nation”. Objectif: faire émerger un “consensus sur les réformes et les changements” que devra engager l’Algérie.

Parmi les thèmes qui seront abordés figurent “une présence plus forte des jeunes” au sein des institutions politiques, la volonté de “vaincre le fléau de la bureaucratie”, la “mise en place de mécanismes de démocratie participative”. Ou encore des réformes économiques “sans dogmatisme”.

CH.M

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :