Le premier navire céréalier autorisé à quitter l’Ukraine mouille à nouveau en Turquie

Le premier navire transportant des céréales qui a été autorisé à quitter l’Ukraine depuis l’invasion russe a accosté à nouveau en Turquie avec une cargaison complète. Auparavant, un acheteur avait refusé la cargaison parce qu’elle avait été livrée trop tard.

C’est ce que révèlent les données de localisation du navire battant pavillon de la Sierra Leone.

Un nouvel acheteur a été trouvé pour la cargaison de céréales à bord du Razoni, rapporte le média. Œil du Moyen-Orient. Le navire va maintenant être déchargé dans le port turc de Mersin.

Le Razoni a quitté le port ukrainien d’Odesa le 1er août avec 26 000 tonnes de maïs. Après une inspection à Istanbul, le navire était en route pour le Liban. Mais l’acheteur sur place a refusé la cargaison, car elle avait été livrée avec plus de cinq mois de retard.

Lire aussi:  Le troisième jour d'audience donne un petit aperçu de la production de gaz à Groningue, qui représente un "giga-intérêt".

L’invasion russe de l’Ukraine empêche les navires d’entrer et de sortir des ports ukrainiens depuis fin février. Un récent accord négocié par les Nations unies et la Turquie a mis fin à ce blocus.

Plusieurs navires qui se trouvaient en Ukraine pendant tout ce temps sont maintenant partis. Mercredi, un deuxième navire est arrivé en Ukraine pour prendre des céréales. L’ONU s’attend à ce que d’autres navires accostent en Ukraine au cours de la période à venir. L’ONU pense également que l’objectif d’exporter 2 à 5 millions de tonnes de céréales par mois depuis l’Ukraine est réalisable.

Pour l’instant, le maïs est principalement expédié depuis l’Ukraine. L’ONU pense qu’à partir de la semaine prochaine, le blé pourra également quitter le pays.

Related articles

Share article

Derniers articles

L’accord de Polder sur la lutte contre la crise des coûts est plus éloigné que jamais | Economie

Les employeurs, les syndicats et le cabinet ne parviennent pas à conclure un accord social pour faire face à la crise des coûts et...

Les pays de l’UE se chamaillent encore au sujet d’un éventuel plafonnement du prix du gaz | Economie

Les États membres de l'UE ne sont toujours pas d'accord sur la forme que devrait prendre un plafonnement des prix du gaz et sur...

Groupe d’économistes : le système de points pour le loyer maximum devrait être supprimé | Logement

Abolir par étapes le système d'évaluation des logements (système de points) pour déterminer le loyer maximum d'un bien locatif. C'est ce que conseille au...

Première convention collective importante rompue : les agents d’entretien obtiennent 10,3 % de plus | Économie

La première grande convention collective de notre pays a été ouverte pour réparer le pouvoir d'achat des travailleurs. Environ 16 000 employés du secteur...

Les Ukrainiens réfugiés ont plus de possibilités d’ouvrir des comptes bancaires ici | Economie

Les réfugiés ukrainiens aux Pays-Bas auront plus de possibilités de demander un compte courant. Les banques accepteront à partir de lundi les documents qu'elles...
Lire aussi:  Gasunie ne dit encore rien sur la valeur de sa participation dans Nord Stream | Economie