EconomieMoyen Orient

Le pétrole remonte après l’incendie d’un réservoir libyen

Les prix du pétrole montaient hier vendredi en Asie après l’incendie d’un réservoir pétrolier dans le plus important terminal libyen. Après la fermeture des marchés pour Noël, le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en février s’appréciait de 28 cents, à 56,12 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 13 cents, à 60,37 dollars. Les volumes d’échange en Asie étaient réduits en raison des fêtes de fin d’année, les marchés restant notamment fermés à Hong Kong et Sydney. Les Bourses américaines et européennes étaient, elles aussi, en congé. De ce fait, l’incendie d’un réservoir dans le terminal pétrolier d’al-Sedra en Libye constituait le principal facteur d’orientation des cours du brut. Le réservoir a pris feu après avoir été touché par un tir de roquette dans des attaques de miliciens islamistes. Le «Croissant pétrolier» – qui comprend les terminaux d’al-Sedra, de Ras Lanouf et de Brega, les plus importants de Libye- est le théâtre depuis plusieurs jours d’affrontements entre les forces gouvernementales et les miliciens islamistes de Fajr Libya. La Libye prévoyait de redresser sa production à 1 million de barils par jour en 2014, ce qui inquiétait les opérateurs alors que l’offre d’or noir mondiale est surabondante, mais elle a annoncé cette semaine qu’elle allait réduire ses prévisions en raison des combats dans les régions productrices. En chute de près de 50% depuis leur pic de la mi-juin, plombés par une offre surabondante, les cours du brut s’étaient encore replié avant Noël, le WTI cédant 1,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) mercredi en fin de séance, à 55,84 dollars, et le Brent finissant à 59,99 dollars, en repli de 1,70 dollar.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :