EconomieNews

Le pétrole algérien perd 4 dollars en novembre

Le pétrole algérien perd 4 dollars en novembre

 

Le moyen prix du baril de brut de référence algérien, le Sahara Blend, a reculé à ses plus bas niveaux en novembre pour s’établir à 45,30 dollars, perdant plus de 4 dollars, a indiqué l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dans son rapport mensuel publié jeudi. Le prix moyen du baril de Sahara Blend est passé ainsi de 49,51 dollars le baril en octobre à 45,30 dollars le baril en novembre, soit une baisse de 4,21 dollars dans l’intervalle d’un mois, selon les données de l’OPEP. Cette

baisse intervient dans un contexte de chute globale des cours enregistrée le mois dernier, le baril ayant reculé de 10% atteignant ses plus bas niveaux depuis sept ans sur fond d’abondance de l’offre mondiale et un ralentissement de l’accroissement de la demande. Le Sahara Blend devra terminer l’année 2015 sur une moyenne de 54 dollars le baril, soit une baisse de plus de 50% par rapport à la moyenne des prix de 2014. L’OPEP, qui se base sur des données officielles algériennes, indique que la production pétrolière d’Algérie est de 1,181 mbj contre 1,172 mbj en octobre. Durant ces dernières années, la production algérienne de pétrole est restée stable autour de son quota fixé par l’OPEP à 1,2 mbj. Le rapport a, par ailleurs, relevé que la production globale de l’OPEP a enregistré un léger recul 30,956 mb/j, contre 31,657 mb/j (sans compter la production libyenne) notamment en raison de la baisse de la production en Arabie saoudite et au Nigeria. La

moyenne du prix du panier de l’OPEP a connu, quant à elle, une baisse de 4,52 dollars comparativement à celle d’octobre pour atteindre 40,50 dollars le baril, continuant ainsi la chute enregistrée depuis mai dernier. Pour la première fois depuis des décennies, aucun accord sur le plafond

de production n’a été dégagé à l’issue de la réunion ministérielle de l’OPEP la semaine écoulée. Cet état de fait reflète les divergences qui opposent les pays membres avec le retour de la production de l’Iran depuis la levée des sanctions sur ce pays.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :