AFRIQUEAlgérieEuropeFranceNews

Le mouvement populaire en Algérie ouvrira la voie à une « véritable démocratie »

PARIS - Le mouvement populaire en Algérie ouvrira la voie à une "véritable démocratie" qui conduira "inévitablement" à l’indépendance croissante de la décision politique nationale, a affirmé vendredi à Paris le Président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil.

Le mouvement populaire en Algérie ouvrira la voie à une « véritable démocratie »

PARIS – Le mouvement populaire en Algérie ouvrira la voie à une « véritable démocratie » qui conduira « inévitablement » à l’indépendance croissante de la décision politique nationale, a affirmé vendredi à Paris le Président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil.

« ( ) le récent mouvement populaire que notre pays connait, caractérisé par l’aspect pacifique et civilisé, des manifestations, des Algériennes et Algériens, témoigne de la vitalité du peuple Algérien dans son interaction avec les questions d’intérêt public », a-t-il fait remarquer dans une intervention au cours de la XXe réunion de l’Association des Sénats d’Europe, à laquelle l’Algérie a été invitée à l’instar d’autres pays Africains.

« Ce mouvement ouvrira la voie à une véritable démocratie, consolidée et approfondie où tout le monde devra y contribuer, ce qui conduira inévitablement à l’indépendance croissante de la décision politique nationale », a-t-il ajouté lors de la première session dédiée au Dialogue Euro-Africain des deuxièmes chambres.

A cet effet, il a tenu à affirmer que le peuple Algérien « a souligné, en toute conscience et responsabilité, le souci de protéger son pays et son désir de faire progresser le pays vers un avenir démocratique, prometteur et prospère », indiquant que le dialogue global, tel que souligné par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, lors de son dernier discours à la nation, « reste la voie la plus appropriée, pour réaliser les aspirations du peuple Algérien ».

Par ailleurs, il a indiqué que le monde d’aujourd’hui a « désespérément » besoin, de promouvoir les valeurs de paix et de dialogue, « afin de faire face aux défis et menaces actuels et de régler les conflits existants par des moyens pacifiques », estimant que l’Afrique doit approfondir sa pratique démocratique.

« Dans le même contexte, le continent Africain doit approfondir sa pratique démocratique, avec la nécessité de consolider l’indépendance de la décision politique qui devrait se généraliser dans la pratique politique en Afrique », a-t-il souligné, considérant que ce continent doit « impérativement » éliminer ses dernières poches de colonialisme, « en permettant à ses peuples d’exercer leur droit à l’autodétermination comme le requiert la légalité internationale ».

Pour le Président du Conseil de Nation par intérim, assurer la sécurité, soutenir la paix et la stabilité, réaliser la prospérité, promouvoir le développement économique, social et technologique et créer des opportunités communes, « sont toutes des aspirations, qui peuvent être réalisées, grâce à une approche de coopération équilibrée entre l’Afrique et l’Europe ».

Aps

 

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :