Culture

Le Festival Hip-hop 2014 de la Seine Saint Denis

Par : Mohamed BEDRANI

La reconquête de la dignité passe par les chemins le plus ardu tel fut la position adoptée par ces jeunes désireux de s’exprimer afin de prouver leur bravoure en sacrifiant des heures et des heures de leur temps dans un entrainement intense pour maitriser le moindre geste qui rend cet art possible, et quel art ! Le Hip-hop ! Cette discipline née dans la rue parmi les banlieusards de tout bord.

Ce pendant, peut être mal connu par le citoyen ordinaire ; paradoxalement cet art prend sa source son essence et sa naissance parmi les jeunes ordinaires de la rue.

C’est à la fois une dance un sport une discipline qui émerge des entrailles des jeunes et des moins jeunes et contribue à se forger une volonté de fer avec un entrainement corporel et spirituel rigoureux. C’est l’invention de l’art gestuel précis au substrat d’accomplissement musical et chorégraphique c’est aussi une réponse palliative aux désœuvrements, à l’oisiveté, à la nonchalance et au mal-vivre. Dans ce festival de la Seine-Saint-Denis qui a fait salle comble à telle enseigne que le public s’agglutinait dans le hall hors scène.

Cet Art connait de plus en plus un engouement énorme grâce aux bénévoles, tous des bénévoles qui ont démontré que les banlieusards admirent respectent et chérissent toutes formes de cultures, précisément une culture universelle qui rassemble et unifie.

La diversité multicolore tant évoquée (tout comme le drapeau Français) multiculturelle dont la différence se dissout dans le solvant des origines, des races, des ethnies et des religions pour faire corps unique et solidaire contre l’adversité conjoncturelle et conjecturale un exemple vivant dans notre société Française qui parfois stigmatise les minorités, aussi un exemple évident pour nos responsables politiques ! A eux de s’en inspirer d’en prendre exemple et éviter la logomachie anesthésiante et fallacieuse sans résultat effectif.

Ce festival est une réussite silencieuse, tranquille, efficace, presque innée de l’intégration, or ces jeunes issus de la diversité sont tous bénévoles mais enthousiastes, animés par une flamme ardente qui a pour devise : accepter autrui tel qu’il est, comme on s’accepte soi-même dans les tréfonds de sa propre conscience. Ainsi, régnera une harmonie naturelle entre les peuples, dénuée de toute forme de préjugés et de xénophobie.

L’affirmation de soi-même est inéluctable dans une société aux préjugés irrationnels, ce qui rend la tache plus ardue.

Sans aucune aide, ses jeunes marginalisés franchissent avec une grande difficulté les écueils établis par la barrière sociale dans une société élitiste. Or, ailleurs, dans d’autres sociétés qui permettent au Self-made-man doté de bon sens de réaliser ses rêves ; contrairement à la notre qui bride, dédaigne les talents innés jusqu’à l’extinction et l’anéantissement de toute initiative, ainsi s’évaporent toutes ambitions ;et avec le talent de la créativité.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :