AlgérieEconomieNews

Le e-paiement pour 1,3 million d’Algériens et eGO pour le Monde

Le e-paiement pour 1,3 million d’Algériens et eGO pour le Monde

Synthèse par : Kader DJEBBAR

L’Algérie vient de lancer le e-paiement. C’était le 4 octobre officiellement pour les 1.300.000 détenteurs de cartes distribuées à cet effet mais disposant préalablement d’un mot de passe, en attendant, dans une seconde phase, les quelque 7 millions de personnes détentrices d’une carte de paiement délivrées par les services de la poste.

Cette innovation intervient quelques heures à peine après le lancement de la 4G. Presque comme le TGV. Toujours plus vite, mais toujours à la traîne si l’on en juge par les pas de géant accomplis ailleurs. Par d’autres pays. Ceux-là mêmes qui passent à la vitesse grand V.

L’introduction de l’e-paiement, qui a pris un gros retard est considérée par le gouvernement comme une parade contre le marché parallèle estimé par le ministère des Finances à 50 milliards de dollars.

Ailleurs donc, le poids lourd des systèmes de paiement, MasterCard, a annoncé mardi dernier le lancement du paiement par identification faciale dans 12 pays européens, avant un déploiement mondial progressif du service en 2017.

Déjà annoncé en février dernier lors du Mobile World Congress, la grand-messe des télécoms qui se déroule chaque année à Barcelone, ce service de validation des paiements par égoportrait a été préalablement testé aux Pays-Bas, aux États-Unis et au Canada.

Concrètement, le détenteur d’une carte MasterCard pourra valider un paiement sur son mobile «en utilisant le scanneur d’empreintes digitales de son téléphone ou la technologie de reconnaissance faciale par égoportrait», indique le groupe dans un communiqué.

En termes de sécurité, les données biométriques seront stockées dans le téléphone, précise MasterCard.

Ce service sera déployé d’abord au Royaume-Uni, au Danemark, aux Pays-Bas, en Autriche, Belgique, République Tchèque, Finlande, Allemagne, Hongrie, Norvège, Espagne et en Suède.

L’année prochaine, les paiements par mobile dans le monde devraient atteindre 1,3 milliard de dollars US, selon une étude du cabinet Juniper Research citée par MasterCard, et à horizon 2019, quelque 195 milliards de transactions devraient être réalisées via des appareils mobiles, prévoit cette même source.

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AlgérieEconomieNews

Le e-paiement pour 1,3 million d’Algériens et eGO pour le Monde

Le e-paiement pour 1,3 million d’Algériens et eGO pour le Monde

Synthèse par : Kader DJEBBAR

L’Algérie vient de lancer le e-paiement. C’était le 4 octobre officiellement pour les 1.300.000 détenteurs de cartes distribuées à cet effet mais disposant préalablement d’un mot de passe, en attendant, dans une seconde phase, les quelque 7 millions de personnes détentrices d’une carte de paiement délivrées par les services de la poste.

Cette innovation intervient quelques heures à peine après le lancement de la 4G. Presque comme le TGV. Toujours plus vite, mais toujours à la traîne si l’on en juge par les pas de géant accomplis ailleurs. Par d’autres pays. Ceux-là mêmes qui passent à la vitesse grand V.

L’introduction de l’e-paiement, qui a pris un gros retard est considérée par le gouvernement comme une parade contre le marché parallèle estimé par le ministère des Finances à 50 milliards de dollars.

Ailleurs donc, le poids lourd des systèmes de paiement, MasterCard, a annoncé mardi dernier le lancement du paiement par identification faciale dans 12 pays européens, avant un déploiement mondial progressif du service en 2017.

Déjà annoncé en février dernier lors du Mobile World Congress, la grand-messe des télécoms qui se déroule chaque année à Barcelone, ce service de validation des paiements par égoportrait a été préalablement testé aux Pays-Bas, aux États-Unis et au Canada.

Concrètement, le détenteur d’une carte MasterCard pourra valider un paiement sur son mobile «en utilisant le scanneur d’empreintes digitales de son téléphone ou la technologie de reconnaissance faciale par égoportrait», indique le groupe dans un communiqué.

En termes de sécurité, les données biométriques seront stockées dans le téléphone, précise MasterCard.

Ce service sera déployé d’abord au Royaume-Uni, au Danemark, aux Pays-Bas, en Autriche, Belgique, République Tchèque, Finlande, Allemagne, Hongrie, Norvège, Espagne et en Suède.

L’année prochaine, les paiements par mobile dans le monde devraient atteindre 1,3 milliard de dollars US, selon une étude du cabinet Juniper Research citée par MasterCard, et à horizon 2019, quelque 195 milliards de transactions devraient être réalisées via des appareils mobiles, prévoit cette même source.

A.D

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :