CommuniquéNewsPoint de vue

U P F : Le devoir de justifier chaque Euro

Dans la perspective d’adapter le fonctionnement des différentes instances de notre organisation aux principes de transparence et de démocratie, le Bureau International l’UPF avait initié une opération de renouvellement des bureaux des sections nationales, en léthargie ou qui étaient restées pendant de longues années (souvent plus de dix ans) sous la direction des mêmes personnes. Cette opération s’est bien déroulée et la plupart des sections ciblées ont fini de renouveler leurs instances sous le contrôle et la supervision d‘un membre du Bureau international.

U P F : Le devoir de justifier chaque Euro

Par : Madiambal DIAGNE 
Président international

Dans la perspective d’adapter le fonctionnement des différentes instances de notre organisation aux principes de transparence et de démocratie, le Bureau International l’UPF avait initié une opération de renouvellement des bureaux des sections nationales, en léthargie ou qui étaient restées pendant de longues années (souvent plus de dix ans) sous la direction des mêmes personnes. Cette opération s’est bien déroulée et la plupart des sections ciblées ont fini de renouveler leurs instances sous le contrôle et la supervision d‘un membre du Bureau international.

Le Bureau international s’en félicite et surtout, encourage les nouveaux dirigeants élus démocratiquement, à inscrire leurs actions dans les règles et principes qui ont guidé leur installation.

Le Bureau international a prêché par l’exemple et donc a pu se sentir légitime pour mener cette action d’exiger ce type de renouvellement. Nous disions dans l’Infolettre du mois dernier, qu’aucun compromis ne serait acceptable au détriment des règles de démocratie et de transparence.

C’est le lieu d’insister sur la transparence dans la gestion des ressources de notre organisation. Nous devons attendre une meilleure gouvernance des ressources engrangées par les différentes instances de notre organisation.

En effet, il nous a été donné de constater que certains dirigeants de sections éprouvent de grandes difficultés à expliquer l’utilisation de ressources financières, aussi minimes soient-elles.

Des manquements aux règles de gestion peuvent fragiliser l’autorité et la crédibilité des dirigeants. L’UPF internationale qui a pris le parti, depuis quelques années déjà, de soumettre ses comptes à la certification d’un commissaire aux comptes indépendant et qui assiste à la présentation des comptes annuels devant le Comité international, attend de ses sections affiliées, une certaine rigueur dans le contrôle de l‘origine et de l’utilisation des ressources financières.
C’est ainsi qu’il a été recommandé, lors des dernières assemblées générales des sections, la désignation de personnes non-membres des bureaux, qui se chargeraient d’un contrôle effectif des actes de gestion.
Nous avons bien conscience que les sections nationales sont de fortunes diverses, mais il n’en demeure pas moins que les actes et les principes de bonne gestion sont à la portée de tout le monde.

M.D

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :