AlgérieNews

Le député tenu de connaitre les problèmes des citoyens et de les transmettre aux pouvoirs publics

ALGER - Le Président de l'Assemblée Populaire Nationale (APN), Saïd Bouhadja a déclaré, jeudi à Alger, que le député "est constitutionnellement tenu d'être au fait des aspirations du citoyen, de s'enquérir de ses problèmes et de les transmettre aux pouvoirs publics". 

Le député tenu de connaitre les problèmes des citoyens et de les transmettre aux pouvoirs publics

ALGER – Le Président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), Saïd Bouhadja a déclaré, jeudi à Alger, que le député “est constitutionnellement tenu d’être au fait des aspirations du citoyen, de s’enquérir de ses problèmes et de les transmettre aux pouvoirs publics”.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture des travaux d’une séance plénière consacrée aux questions orales, M. Bouhadja a indiqué que “le député est constitutionnellement tenu d’être au fait des aspirations du citoyen, de s’enquérir de ses problèmes et de les transmettre aux pouvoirs publics, en consécration de la cohérence entre l’instance exécutive et le pouvoir législatif et en  concrétisation des réformes constitutionnelles décidées par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Soulignant que la question orale était “l’un des mécanismes de contrôle parlementaire permettant aux représentants du peuple et membres du gouvernement d’échanger pour trouver des solutions aux problèmes des citoyens”, il a ajouté qu’elle donne aussi aux députés la possibilité d’interpeller les membres du gouvernement sur l’état d’avancement des programmes de développement, d’autant, a-t-il dit, que les secteurs Ministériels “ont connu une dynamique de développement d’envergure dans le le cadre du programme du président de la République, tant en ce qui concerne la modernisation des structures publiques et l’amélioration de leurs prestations qu’en ce qui a trait aux grandes réalisations dans le domaine des travaux publics et des ressources en eau.

Les questions posées et réponses apportées traduisent clairement la volonté participative de booster le développement national avec ses projections locales dans le cadre de la dynamique instaurée par les orientations et programmes du président de la République”, a-t-il dit, appelant à “poursuivre efficacement ce processus”.

A la fin de la séance, le président de l’APN a estimé que “les appels au président de la République de rester à la tête du pays implique la fidélité au président Abdelaziz Bouteflika et la considération pour ses efforts en faveur d’un sursaut de développement global, qui mérite d’être reconnu et préservé dans le cadre de la coopération et de l’action commune”.

A l’ouverture des travaux, M. Bouhadja qui répondait à une question de la presse sur la campagne que mènent certains députés pour un retrait de confiance, s’est contenté de déclarer “ceci est infondé et n’est nullement à l’ordre du jour”.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :