AlgérieCultureNews

Le chercheur et linguiste Mohand Akli Haddadou n’est plus…

Le chercheur et linguiste, Mohand Akli Haddadou est décédé, ce lundi 19 novembre. Né le 24 novembre 1954 à Chemini dans la wilaya de Bejaïa, Mohand Akli Haddaou, a consacré toute sa vie à la réhabilitation et à la promotion de l’identité et de la civilisation amazighes.

Le chercheur et linguiste Mohand Akli Haddadou n’est plus…

Lakoom-info / L’expressDZ / Agences /

Le chercheur et linguiste, Mohand Akli Haddadou est décédé, ce lundi 19 novembre. Né le 24 novembre 1954 à Chemini dans la wilaya de Bejaïa, Mohand Akli Haddaou, a consacré toute sa vie à la réhabilitation et à la promotion de l’identité et de la civilisation Amazighes.

Ses nombreux travaux constitués essentiellement de dictionnaires, de glossaires et de guides traitent essentiellement de deux domaines : la langue Amazighe et l’islamologie, avec une manifeste prédominance du premier domaine. « Guide de la culture et de la langue berbères », « Les berbères célèbres », « Recueil des prénoms berbères », « Dictionnaire des racines berbères communes », « L’apport des Berbères à la civilisation universelle », « Tamazight Tatrat, Dictionnaire des mots nouveaux »… tels sont quelques titres de sa riche bibliographie.

Docteur en linguistique berbère, Mohand Akli Haddadou, enseignait au département de langue et culture Amazighes de l’université de Tizi Ouzou où il encadrait divers travaux et thèses dédiés au fait berbère. Il restera comme l’un des militants et écrivains qui ont contribué de façon indéniable à la préservation et à la promotion de la langue et de la culture Amazighes.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :