Le chef de Jumbo, Frits van Eerd, quitte temporairement ses fonctions suite à une enquête sur le blanchiment d’argent.

Frits van Eerd quitte temporairement son poste de directeur général de la chaîne de supermarchés Jumbo. Il a décidé de le faire « après une consultation approfondie avec sa famille et le conseil de surveillance », a annoncé vendredi la société basée à Veghel. Le cadre supérieur est l’un des suspects dans une importante affaire de blanchiment d’argent.

« Cette décision est dans le meilleur intérêt de Jumbo et permet également à Frits de se concentrer pleinement sur sa situation personnelle », a indiqué la chaîne de supermarchés.

L’entrepreneur brabançon de 55 ans a été placé en détention mardi dernier. Van Eerd a été libéré en début de semaine, mais reste suspect dans l’enquête sur le blanchiment d’argent, a informé le ministère public (OM).

Selon la chaîne de supermarchés, son départ a des conséquences sur la gestion de Jumbo. « Nous espérons être en mesure d’en dire plus à ce sujet à court terme. D’ici là, les opérations quotidiennes de Jumbo sont garanties par l’équipe de direction. »

Le cadre supérieur est l’un des neuf suspects qui ont été entendus la semaine dernière dans le cadre d’une vaste enquête sur le blanchiment d’argent. Le FIOD et le ministère public, entre autres, ont effectué des perquisitions dans plusieurs endroits aux Pays-Bas la semaine dernière. Des perquisitions ont notamment été effectuées au domicile de Van Eerd à Heeswijk-Dinther.

Lire aussi:  Le carburant n'était pas aussi bon marché en 2022 qu'aujourd'hui.

Blanchiment d’argent via un concessionnaire automobile et un motocross

Le blanchiment d’argent a eu lieu par le biais de transactions immobilières, de commerce de voitures, de dépôts en espèces inexpliqués et de contrats de sponsoring dans les sports de motocross, a déclaré l’accusation. Il existe également un soupçon de fraude à la TVA dans le secteur automobile.

Lire aussi:  ING voit le "premier signal" que nous dépensons moins d'argent.

Les parties du monde du sport sponsorisées par Jumbo ont déclaré précédemment qu’elles attendaient l’enquête judiciaire. « La prudence est de mise ici, nous attendons que les faits soient sur la table », a déclaré le manager Raymond Vermeulen du pilote de Formule 1 Max Verstappen, sponsorisé par la société de supermarchés. « Nous avons été en contact avec Jumbo. La gestion et le marketing continueront comme d’habitude. »

Related articles

Share article

Derniers articles