Le cartel pétrolier OPEP et alliés pompera moins de pétrole

Les pays producteurs de pétrole réunis au sein de l’OPEP et leurs alliés comme la Russie et le Kazakhstan (OPEP+) prévoient de pomper beaucoup moins de pétrole. La production sera réduite de 100 000 barils par jour en octobre pour soutenir les prix du pétrole.

Les craintes d’une récession économique et d’un affaiblissement de la demande, ainsi que le ralentissement coronal en Chine, ont entraîné une forte baisse des prix du pétrole ces derniers temps, ont rapporté les délégués aux consultations du cartel pétrolier. C’est la première fois en un an que l’OPEP+ réduit sa production.

Lire aussi:  Voici ce que le plafonnement des prix signifie pour votre facture d'énergie

On a également appris que les pays du G7 ont accepté le plan visant à plafonner les prix du pétrole russe. En introduisant un plafonnement des prix, les pays veulent s’assurer que la Russie tire moins de revenus de la vente de combustibles fossiles, ce qui lui permettrait de moins financer sa guerre en Ukraine.

Le plafonnement des prix devrait prendre effet à partir du 5 décembre. C’est alors que l’Europe interdit également le pétrole russe. Au cours des consultations, il a été indiqué qu’une nouvelle réunion pourrait être organisée à tout moment, en fonction de l’évolution du marché.

Related articles

Share article

Derniers articles

Lire aussi:  Le fabricant de bleu de Delft profite de la fin de la crise du corona et enregistre un chiffre d'affaires plus élevé