CultureFemmeLE BILLET DU JOURMoyen OrientNews

Le Billet du Jour « Un poème pour Belqis »

Le Billet du Jour

« Un poème pour Belqis »

Par Fayçal Charif

Le 15 décembre 1981, Belqis, la femme du grand poète arabe Nizar Qabbani, fût assassinée dans l’explosion de l’ambassade d’Irak à Beyrouth. Le Liban, à l’époque s’était  consumait dans une guerre civile dévastatrice, Après ce terrible et tragique événement, Nizar Qabbani est inconsolable, lui qui avait connu le grand amour avec Beqis dix ans auparavant. Depuis ce drame, Il décide de ne plus jamais écrire sur l’amour comme avant, et tout son talent allait être investi à dévoiler la lâcheté des dirigeants arabes. Depuis la disparition de sa bien aimée, sa plume est virulente, mais avant, il a eu le temps, l’audace et le courage de conter et raconter avec une énorme peine sa…Belqis

Un poème pour Belqis

Connaissez-vous ma bien aimée Belqis ?
Elle est le plus beau texte des œuvres de l’Amour,
Elle fut un doux mélange
De velours et de beau marbre.
Dans ses yeux, on voyait la violette
S’assoupir sans dormir.
Belqis, parfum dans mon souvenir !
Ô tombe voyageant dans les nues !
Ils t’ont tuée à Beyrouth
Comme n’importe quelle autre biche,
Après avoir tué le verbe.
Belqis, ce n’est pas une élégie que je compose,
Mais je fais mes adieux aux Arabes,
Belqis, tu nous manques… tu nous manques…
Tu nous manques…

Un poème pour Belqis / Nizar Qabbani (1982)

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :