Le Billet du Jour : Profession…journaliste

Le Billet du Jour

Profession…journaliste

Par : Fayçal Charif

Depuis la nuit des temps le métier de « Journaliste » a toujours existé, il n’y a que les formes et les moyens qui ont changé. Les journalistes, qui avaient jadis d’autres statuts, c’est des curieux, des fouineurs en quête d’information et de vérités. Ils rapportaient les faits, les commentaient et prenaient même des positions quand il s’agit d’injustice, de tueries, d’assassinats, de génocides, de guerres, comme d’autres le faisaient autrefois. Et comme dans le passé lointain, les rapporteurs d’information vont jusqu’au fin fond du danger, dans le gouffre noir de l’atrocité et dans le labyrinthe des guerres. Ils revenaient sur leurs chameaux, leurs chevaux ou plus tard dans un avion pour raconter ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont vécu. D’autres étaient kidnappés, brutalisés, terrorisés, torturés. D’autres par conte ne revenaient jamais et ne raconteraient jamais ce qu’ils ont vu et vécu. Le but a toujours été d’informer les autres, pour qu’on puisse comprendre un peu mieux notre monde, et connaître un peu mieux ce que font les bêtes immondes aux gens du monde. Sans les journalistes nous n’aurions jamais su le vrai visage de notre humanisme.

2 pensées sur “Le Billet du Jour : Profession…journaliste

  • 9 avril 2018 à 21 h 44 min
    Permalink

    JE TIENS A VOUS SIGNALER QU’AUJOURD’HUI 09 AVRIL 2018 , IL Y A EU UN SIT IN DES SINISTRES SISMIQUES DE 2003 NON RELOGES PAR LE WALI DE BOUMERDES DEVANT LE SIÈGE DE LA WILAYA DE BOUMERDES . CETTE RÉVOLTE A ETE ORGANISÉE PAR UN CERTAIN SAHRAOUI BOUALEM . LES RÉVOLTÉS A QUI LE WALI A REFUSE L’ACCES AU RELOGEMENT ONT EN EXPRIME LEUR RAZ LE BOL DE LEUR LONGUE ATTENTE DES RÉSULTATS DE LEURS RECOURS CONTRE LE REFUS DE LEUR RELOGEMENT , TOUJOURS EST-il QU’AUSSITÔT QUE LE SIT IN S’EST ACHEVÉ DEVANT LE SIÈGE DE LA WILAYA , LE MÊME MOUVEMENT EST RECONDUIT DEVANT LE SIÈGE DE LA DAIRA DE BOUMERDES ET FINALEMENT LE CHEF DE DAIRA A FINI PAR CÉDER A LA PRESSION DE LA RUE EN ACCEPTANT DE RECEVOIR LES REPRÉSENTANTS DES RÉVOLTÉS SISMIQUES DU REFUS DU RELOGEMENT . LE CHEF DE DAIRA S’EST CONTENTE SIMPLEMENT DE RÉPONDRE AU CITOYEN ALGÉRIEN RÉVOLTÉ DU REFUS DU RELOGEMENT SAHRAOUI BOUALEM QUE LA STRATÉGIE DU CHEF DE DAIRA DE RELOGER LES SINISTRES QUI DEMEURENT ENCORE DANS LES CHALETS ET NON RELOGES SE RÉSUME DANS CETTE FAMEUSE ÉQUATION UN CHALET = UN LOGEMENT . JE VOUS SIGNALE QUE CET ÉVÉNEMENT N’A EU LA COUVERTURE MÉDIATIQUE NÉCESSAIRE

    Répondre
  • 9 avril 2018 à 21 h 45 min
    Permalink

    JE TIENS A VOUS SIGNALER QU’AUJOURD’HUI 09 AVRIL 2018 , IL Y A EU UN SIT IN DES SINISTRES SISMIQUES DE 2003 NON RELOGES PAR LE WALI DE BOUMERDES DEVANT LE SIÈGE DE LA WILAYA DE BOUMERDES . CETTE RÉVOLTE A ETE ORGANISÉE PAR UN CERTAIN SAHRAOUI BOUALEM . LES RÉVOLTÉS A QUI LE WALI A REFUSE L’ACCES AU RELOGEMENT ONT EN EXPRIME LEUR RAZ LE BOL DE LEUR LONGUE ATTENTE DES RÉSULTATS DE LEURS RECOURS CONTRE LE REFUS DE LEUR RELOGEMENT , TOUJOURS EST-il QU’AUSSITÔT QUE LE SIT IN S’EST ACHEVÉ DEVANT LE SIÈGE DE LA WILAYA , LE MÊME MOUVEMENT EST RECONDUIT DEVANT LE SIÈGE DE LA DAIRA DE BOUMERDES ET FINALEMENT LE CHEF DE DAIRA A FINI PAR CÉDER A LA PRESSION DE LA RUE EN ACCEPTANT DE RECEVOIR LES REPRÉSENTANTS DES RÉVOLTÉS SISMIQUES DU REFUS DU RELOGEMENT . LE CHEF DE DAIRA S’EST CONTENTE SIMPLEMENT DE RÉPONDRE AU CITOYEN ALGÉRIEN RÉVOLTÉ DU REFUS DU RELOGEMENT SAHRAOUI BOUALEM QUE LA STRATÉGIE DU CHEF DE DAIRA DE RELOGER LES SINISTRES QUI DEMEURENT ENCORE DANS LES CHALETS ET NON RELOGES SE RÉSUME DANS CETTE FAMEUSE ÉQUATION UN CHALET = UN LOGEMENT . JE VOUS SIGNALE QUE CET ÉVÉNEMENT N’A PAS EU LA COUVERTURE MÉDIATIQUE NÉCESSAIRE

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *