AlgérieLE BILLET DU JOURNews

Le Billet du Jour : Politique…Pathétique !!

Le Billet du Jour

Politique…Pathétique !!

Par : Fayçal Charif

Il y a des « politiques » chez nous qui flirtent avec le ridicule. Ils aiment se tirer une balle dans la jambe par stupidité, se mettant dans des situations qui font rire. Ils sont tellement loin de la notion politique qu’ils sont capables du pire pour eux et pour « l’entité » qu’ils représentent. Un « politicien », chef parti de surcroit, qui se vante, matin, soir et même dans dans son sommeil, qu’il est le plus proche des proches du Président de la République et forcément du pouvoir, de la décision. Bête et méchant, mais surtout arrogant et insolent, ses sorties-bourdes laissent perplexes.  Ce n’est pas une seule mouche qui a piqué ce politique, mais à suivre ses déclarations, on a des raisons de croire que se sont plusieurs mouches… Ses sorties folkloriques et comiques ne s’arrêtent pas et n’en finissent pas. Chaque jour que Dieu fait, il monte au créneau pour dire des idioties et des stupidités à tel point qu’il est devenu la risée de tous les algériennes et algériens. On se moque de lui, mais plus grave, « on se moque » de ce qu’il représente. La dernière en date de ses « délires » c’est cette critique inadmissible, incorrecte, inadmissible à l’encontre de Saïd Bouhadja, en proie à une fronde dans le parlement qu’il dirige. Ce dernier, dans un sursaut d’orgueil, dans l’idée d’aller voir comment il est perçu dans la rue, au milieu du petit peuple, s’est invité au contact des gens et s’est attablé pour prendre un café sous les regards un peu étonnés des passants. Bouhadja était dans la rue sans protocole, sans sécurité. On peut considérer cela comme audacieux et courageux de sa part, mais on peut se poser des questions, à savoir pourquoi maintenant !! Mais là, n’est pas la question aujourd’hui. Le grand questionnement c’est ce qu’a déclaré le « politique » dont on parlait au début. Il a dit, toujours dans la folie de grandeur et le mépris du peuple, que Said Bouhadja a « rabaissé » sa fonction et celle de l’institution qu’il dirige en se rendant sur une terrasse d’un café populaire. Lisez jugez de vous mêmes. « L’Assemblée populaire nationale est la troisième institution de l’État. On doit préserver son importance et sa valeur. On ne doit pas descendre dans les café et les rues ». Pathétique !!!

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :