AlgérieFranceLE BILLET DU JOURNews

Le Billet du Jour : Maurice Audin…et les autres !

Le Billet du Jour
Maurice Audin…et les autres !

Par Fayçal Charif

Ils ont aimé l’Algérie, la considérant comme leur deuxième pays, parfois même et pour beaucoup d’entre eux…leur pays. Certains y sont nés, d’autres sont arrivés sur les terres algériennes dans des circonstances de la conjoncture de l’époque. Ils n’ont pas accepté cette colonisation et encore moins la guerre atroce menée contre le peuple algérien. Ils on pris position, d’autres ont pris les armes aux côtés des « moudjahidines » et certains ont payé de leur vie, leur engagement et leur combat. Ils sont les martyrs de l’Algérie, tout comme les… un million et demi d’algériens qui sont morts pour une Algérie libre et indépendante. On leur doit, nous algériens, tous les hommages, tous les respects et toute notre reconnaissance pour le courage et leur prise de position contre leurs gouvernants, leur Etat et leur pays à l’époque de la France coloniale. Depuis l’annonce que le Président Macron allait « reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la disparition de Maurice Audin » les âmes de tous ses français et autres, morts pour l’Algérie, planent sur les deux pays. C’est comme une plaie de l’histoire qu’on ouvre pour « soigner » toute l’histoire de la France coloniale. Maurice Audin, avait disparu le 11 juin 1957, en plein guerre d’Algérie. Cet assistant de mathématiques à la faculté d’Alger et membre du Parti communiste algérien, était « suspecté » d’aider le FLN. Arrêté pendant la bataille d’Alger, sa trace sera perdue à jamais. A l’époque, et bien après, aucune explication officielle n’a été donnée sur sa disparition, sauf cette phrase « évasion au cours d’un transfert ». Il avait 25 ans et son corps n’a jamais été retrouvé. 61 ans après, la France, à travers son Président va « reconnaître que la vérité est que Maurice Audin faisait partie de tous ceux qui ont été victimes d’un système ». L’histoire est un passé, mais la vérité rattrape toujours le présent et surtout le mensonge. Gloire à nos martyrs algériens morts pour l’Algérie, gloire à Maurice Audin et à tous les autres, morts aussi pour l’indépendance de l’Algérie.

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voire aussi

Close
Close
Close