AlgérieLE BILLET DU JOURNews

Le Billet du Jour : Le poète Dahri Hamdaoui…la fierté d’être algérien

Le Billet du Jour
Le poète Dahri Hamdaoui…la fierté d’être algérien

Par Fayçal Charif

Dans ce poème, le poète Dahri Hamdoui exprime sa fierté d’être algérien. Lisez et méditez !
Nous avons sollicité le poète pour un entretien que pour le plaisir de ces mots…il a donné son accord avec l’élégance du poète et avec la générosité de l’algérien. L’entretien sera fait dans les prochaines semaines.

ÉCRIS, JE SUIS VENU DU PAYS DES BERBERES

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
De l’Atlas impérial qui couronne l’Afrique.
Les fruits de mon pays sont très souvent amers
Et ses gens ombrageux, d’une fierté atavique.

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
Qui frappait sa monnaie déjà aux temps antiques.
Quand les monts de mon pays rugissent de colère,
Ses plaines se soulèvent d’un chant magnifique.

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
Des fiers cavaliers dans ces batailles mythiques
Du grand Jugurtha à l’émir Abdelkader
A l’âme pure et noble sous des airs rustiques.

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
Vous clamer humblement sans détour emphatique :
Zabana*, Yveton** étaient tous deux mes frères
Unis dans le combat sous ce hideux portique.

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
Les gens de mon pays sont des êtres authentiques
Ils ont vécu longtemps sous des tentes austères
Et partagé le lait de brebis faméliques.

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
Ses gens sont généreux, fraternels, pacifiques
Ils accueillent l’étranger cœur et bras ouverts
Et lui passent le pain dans un geste pudique.

Ecris ! Je suis venu du pays des Berbères
Contrée ondoyante aux contrastes mirifiques
De l’azur de la mer au fantasque désert
A l’or de ses plaines sous l’été prolifique.

*Zabana, Ahmed : premier Algérien autochtone condamné à mort et guillotiné le 19 juin 1956
** Yveton, Fernand : premier Algérien d’origine française condamné à mort guillotiné le 11 février 1957

Dahri Hamdaoui

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer